Note des spectateurs :
[Total : 0   Moyenne : 0/5]

Deux décrets publiés ce jeudi 6 août 2020 assouplissent en partie la réglementation qui pesait sur les chaînes de télévision, mais qui ne s’appliquait pas aux plates-formes de streaming vidéo.

En premier lieu, les chaînes traditionnelles peuvent désormais recourir à la publicité ciblée, c’est-à-dire diffuser des spots en fonction de certains critères, notamment géographiques ou liés au profil des téléspectateurs, par l’intermédiaire des box des fournisseurs d’accès à Internet. Le texte autorise aussi pour une période de dix-huit mois les publicités télévisées en faveur du secteur du cinéma. Leur interdiction était jusqu’à présent justifiée au nom de la protection du cinéma indépendant qui n’a pas les moyens de financer une campagne publicitaire.

En second lieu, les chaînes de télévision peuvent désormais diffuser des films en clair tous les jours de la semaine, y compris le mercredi, le vendredi et le samedi. Seules les plates-formes de streaming comme Netflix ou Amazon avaient l’autorisation de le faire. Ce deuxième décret met dont fin à l’une des mesures de protection des exploitants de cinéma.

Ces mesures s’inscrivent dans le cadre d’une vaste réforme de l’audiovisuel. Elles visent à développer les recettes publicitaires des chaînes de télévision pour développer la création audiovisuelle française, avec pour objectif d’entraîner un gain pour l’ensemble de la filière.