Note des spectateurs :
[Total : 0   Moyenne : 0/5]

Avec ses séances drive-in et la crise du Covid qui paralyse une grande partie de l’exploitation américaine, les distributeurs ne peuvent sortir aucun film majeur. Il y a bien Universal qui essaie d’occuper le terrain avec 7 films sur 10 dans le top 10 de l’exploitation et non des moindres. Certaines ressorties datent de l’ère du Jurassic (Park, cela va s’en dire).

Jurassic Park (517 000$ dans 230 cinémas), Les dents de la mer (516 000, 187), The Invisible Man (201 000, 157), The Hunt (136 700, 289), Retour vers le futur (131 000, 122), E.T. (126 100, 100). Si l’on ajoute la 10e position des Goonies, catapulté par Warner (110 850, 170), cette semaine d’exploitation est absolument fascinante de nostalgie.

On notera en 4e place la présence du film de toutes les polémiques, Trolls World Tour, avec 160 000$ dans 289 salles. Le blockbuster animé n’a cumulé que 3 900 000$ en salle, mais Universal l’a surtout mis à disposition du public confiné sur les plateformes de VOD suscitant la colère des exploitants. Cela serait le plus gros succès de l’histoire pour le format de vidéo-à-la-demande, permettant au studio de ne pas partager les bénéfices avec les exploitants. Le studio U, comme en France, souhaite généraliser désormais la double fenêtre salle/VOD, y compris sur des sorties majeures.

Frédéric Mignard

Les dents de la mer, l'affiche

© 1975 Universal Studios / Affiche : Roger Kastel. Tous droits réservés.