Note des spectateurs :
[Total : 0   Moyenne : 0/5]

Trois ans après son premier album, Néon, qui nous avait hypnotisés par sa prestance électronique, Octave Noire, chanteur né à Bouaké, en Côte d’Ivoire, élevé aux sons de Tangerine Dream auprès de son père, poursuit une route balisée vers toujours plus de relief numérique. L’album Monolithe sort le 14 février.

Avec son titre abrupt, Monolithe, le second album d’Octave Noire, porte la beauté haut et fort, comme une revendication ou un manifeste qui pose l’humeur au bord d’un gouffre de mélancolie électronique. Et ce, même quand, en featuring, il collabore avec Dominique A sur J’ai choisi, titre imposant, qui rythme sa mélodie sur le fil du rasoir.

Octave Noire sur la promo de son second album, Monolithe
Label : Yotanka – PIAS

Revenu avec le morceau Los Angeles, à la fin de l’année 2019, Octave Noire, précède ce single solaire sur l’album par une intro imposante qui évoque les sillons électroniques d’une traversée du Pacifique jusqu’aux rivages du diamant brut californien.

Avec un sens manifeste de l’emphase (le final de L’avalanche ou de Retiens cette image qui évoque son père disparu), Octave Noire, à la voix très proche d’un Alain Chamfort, utilise son organe vocal pour illustrer la crête de ses mélodies, sans jamais chercher à faire de l’ombre à l’essentiel de son talent, sa capacité à happer les humeurs pour imposer celle, faussement maussade et vraiment réjouissante, de cette œuvre de 10 titres, dont un final conséquent de 7 minutes et plusieurs morceaux qui naviguent au-delà des 5 minutes.

Avec une tentative urbaine qui fait mouche (le morceau Monolithe humain, feat ARM), Octave Noire est loin de proposer un concept monolithique. Parce que je suis (avec la voix de Mesparow) et le titre de clôture, Sous blister sont carrément ravagés, dans leurs caractère « Archivien », celui des débuts du groupe britannique.

La tyrannie de l’électronique sur les sentiments est totale. On ressort essoré par cette visite dépressive dans l’inspiration sombre et mélancolique d’un artiste qui n’a pas fini de nous surprendre.

Octave Noire sera en concert à Paris le 25 Mars 2020, au Café de la danse.

Octave Noire – Monolithe – sortie le vendredi 14 février2020 (Label : Yotanka – PIAS)

Frédéric Mignard

Octave Noire photographié par Fabien Tijou pour la promo de Los Angeles (2019)
© Fabien Tijou

Concerts :

22/01/2020 : Bise Festival – Stereolux – Nantes (44)
20/02 : Le Grand Mix – Tourcoing (59)
07/03 : Le Novomax – Quimper (29)
13/03 : FIle 7 – Magny le Hongre (77)
20/03 : Le Chabada – Angers (49)
25/03 : Café de la danse – Paris (75)