Semaine du 05 février 2020. On attendait Birds of Prey (et la fantabuleuse histoire de Harley Quinn) en tête, mais Robert Downey Jr crée la surprise dans le reboot du Dr Dolittle. Birds of Prey est un bide.

Avec 416 000 entrées dans 514 salles, Le Voyage du Dr Dolittle prend la tête d’un box-office gonflé par les vacances. Au vu de l’échec américain (64M$, budget de 175M$), le score est inattendu, mais l’international dans son ensemble a été très clément envers cette production de luxe distribuée par Paramount.

Bide pour Birds of Prey, victime de son marketing

En 2e place, le spinoff de Suicide Squad est un bide : 412 000 entrées dans 593 salles pour Birds of Prey qui aurait dû profiter du girlpower à la mode. Warner n’a pas su vendre une œuvre aux critiques pourtant honnêtes, pariant sur un titre peu évocateur. Problème de marketing évident jusqu’à ses visuels publicitaires assez cracra.

Birds of Prey et la Fantabuleuse Histoire de Harley Quinn, warner
© DC / Warner Bros

En troisième position, Ducobu 3 s’impose avec 400 000 entrées dans 503 cinémas. C’est le 2e meilleur démarrage de la saga. Pas trop mal dans un contexte très négatif pour le cinéma français.

The Gentlemen de Guy Ritchie trouve son public, avec 238 000 curieux dans 368 salles (moyenne de 647). Ce n’est pas le cas pour #JeSuisLà d’Eric Lartigau : 112 000 entrées dans 387 cinémas, c’est un score dérisoire. La laideur de l’affiche et une bande-annonce bien terne ont détourné le spectateur du chemin des salles.

1917 confirme dans le succès, Le Lion aussi, mais dans le flop

Dans un contexte peu favorable aux continuations, prises d’assaut par les nouveautés, on remarque l’incroyable tenue de 1917 qui ne perd que 18% de sa fréquentation en 4e semaine. Le film épique de Sam Mendes vient de dépasser les 1 700 000 spectateurs.

Le désastre de la semaine a pour titre Le Lion, qui tire la langue en 2e semaine, avec 107 000 entrées dans 783 salles. Dany Boon et Katerine n’attirent pas. Après Le Dindon (255 000 entrées), il s’agit du 2e flop consécutif de Dany Boon qui n’assure plus un succès à un film sur son seul nom. Le film a coûté très cher, 14 millions d’euros. Après le bide de Rendez-vous chez les Malawas en décembre, Pathé espère beaucoup du Prince oublié qui a coûté 25 millions d’euros.

Frédéric Mignard / Source : CBO Box-Office –  Semaine du 05 février 2020

Le Lion de Ludovic Colbeau-Justin
© MONKEY PACK FILMS – TF1 DROITS AUDIOVISUELS- PATHE FILMS- TF1 FILMS PRODUCTION- ARTEMIS PRODUCTION