Warner et le second chapitre du diptyque Ça, adapté de Stephen King, paradent en tête du B.O. américain.

Si le succès n’égale pas celui tonitruant du premier chapitre, sorti en 2017, avec plus de 123M$, Ça chapitre 2 parvient à un très beau score pour un film d’épouvante interdit aux mineurs de moins de 17 ans non accompagnés, le deuxième démarrage dans ce genre.

Crédits : Frédéric Mignard

Enfin un succès populaire pour Warner Bros en 2019

L’adaptation de Stephen King par Andres Muschietti, atteint les 91M$ en 3 jours, dans 4 500 cinémas (on n’ose pas imaginer le nombre de copies !), malgré une durée de près de 3 heures. Un score faramineux qui permet à Warner Bros de retrouver quelques couleurs, après une année en demi-teinte, avec pour plus grands succès Pokemon Detective Pikachu et Shazam !. Deux œuvres pour le moins anodines qui soulignent le manque d’inspiration de W.B. Cet été, le studio légendaire avait été surpris en mauvaise posture, avec les échecs consécutifs de Godzilla roi des montres et des Baronnes.

Face à l’ouragan Ça, aucun studio n’a souhaité avancer de pion, et les continuations ont donc poursuivi leurs voies, ou plutôt s’acheminent bon gré mal gré sur leurs fins de vie. Rien de bien excitant ou de bien nouveau par rapports aux chiffres analysés la semaine dernière.

Ça chapitre 2 effraie les parisiens
Crédits : Frédéric Mignard