Note des lecteurs

Des clips aux premiers singles, presque tout nous va dans le retour de Clio qui a à peu près tout bon à deux titres près.

Sorti le 30 août, Déjà Venise est l’un de ces incontournables indépendants de cette rentrée, emmené en ouverture par l’obsédant T’as vu, aux airs d’une Madamoiselle K acquise à la pop. La production aux synthétiseurs va à ravir à sa voix qui se pose au cœur de boucles de sons infernaux. Les nappes de Au bar de l’oubli montre une progression vers une musique contemporaine qui aime s’acclimater aux sons électroniques

Amoureuse, le deuxième titre et single patenté empreinte une thématique de l’amour et du couple compte déjà des centaines de milliers de vues sur YoutTube, mais on lui préférera Sur les horodateurs, qui incarne davantage l’album.

Cette obsession d’une pop peut aussi nous mener vers des mélodies plus sombres, emblématiques d’une Farmer des années 80 (Tristan), mais ce versant réel est immédiatement contrebalancé par le phrasé indie de Déjà Venise, titre éponyme dans lequel on aime s’abandonner dans la fausse légèreté et son récit d’une liberté retrouvée. Sa valise est prête et son invitation au songe est d’une beauté ravageuse.

Sur un ensemble de 11 morceaux,, deux titres nous laissent dubitatifs, la reprise en français de Porque te vas de Jeannette. La tentative de transcender par des teintes de synthétiques la magnifique mélodie du morceau immortalisé par Carlos Saura dans Cria Cuervos paraît faible.

Quant au morceau Sous l’averse, en duo avec Ours, faussement nu, avec sa guitare acoustique, il s’avère être la contradiction pénible d’avec le reste d’un album, dont on préférera le soyeux Romy S., où Clio se projette dans la vie amoureuse de l’actrice. La délicatesse mélancolique de Des pas dans la neige est immaculée, on craque comme le vinyle et son fond sonore craquelé en fin de morceau pour évoquer les traces du temps.

Pour son second album, Clio confirme, se mue en révélation incontournable, et donne envie de retrouver la douceur de son univers sur scène. Actuellement en tournée, elle se produira notamment à Paris le 22 octobre au Café de la danse. Le rendez-vous est pris.

Pochette Albim de Clio, Déjà Venise
uGo&Play Label / Un Plan Simple

Tournée française :

08.1O : Le Bijou, Toulouse

09. 10 : LeBijou, Toulouse

17. 10 : La Puce à l’Oreille, Riom

18. 10 : Salle Paul Garein, Lyon

19. 10 : Espace Julien, Marseille

22.10 : CAFE DE LA DANSE, PARIS

07.11 : Le Rocher de Palmer, Cenon

15.11 : Le Ponant. Pacé

21.11   : Le Scénacle, Besançon

22.11 : Le Scénacle, Besançon

04.12 : Centre Culturel, Le Haillan

10.01 : Le cheval blanc, Schiltigheim

16.01 : Château de Goutelas, Marcoux

23.01 : La Bouche d’Air, Nantes 1ère partie d’Alex Beaupain

07.03 : MJC, Venelles

26.03 : Centre Culturel, Flers 1ère partie de Renan Luce

06.05 : Les Tanzmatten, Selestat

Sortie le 30/08/2019 chez uGo&Play Label / Un Plan Simple