Note des lecteurs

La pétulante star de L’Homme qui en savait trop et Confidences sur l’oreiller a tiré sa révérence.

Star des années 50 et 60, vedette de comédies musicales et chanteuse à succès, Doris Day fut un nom prestigieux de l’âge d’or de Hollywood, même si elle ne connut pas le statut iconique d’une Judy Garland, la notoriété internationale de Shirley MacLaine et quand bien même les cinéphiles pourront lui préférer la grâce de Cyd Charisse, le sex appeal de Janet Leigh ou la classe de Leslie Caron.

Coqueluche d’un certain public familial, à l’instar de Debbie Reynolds, elle débuta à l’écran dans le musical Romance à Rio (1947) de Michael Curtiz, avant de signer un contrat avec Warner Bros qui en fit l’une de ses têtes d’affiche de 1948 à 1954. De cette période on pourra retenir La Femme de mes rêves (1951) de Michael Curtiz, La Blonde du Far-West (1953) de David Butler, dans lequel elle campait Calamity Jane, ou encore Un amour pas comme les autres (1954) de Gordon Douglas, avec Frank Sinatra.

C’est pourtant dans un registre dramatique qu’elle devait trouver son rôle le plus célèbre en incarnant l’épouse de James Stewart dans L’Homme qui en savait trop (1956) d’Alfred Hitchcock. Dans la séquence la plus célèbre de ce thriller, elle fredonnait le célèbre « Que sera sera » qui devenait ici le chant d’appel de l’amour maternel. Mais c’est dans la comédie que son public la préférait : elle brilla aux côtés de Rock Hudson dans Confidences sur l’oreiller (1959) de Michael Gordon, qui lui valut une nomination à l’Oscar, ainsi que dans Un pyjama pour deux (1961) de Delbert Mann. Elle a aussi tourné sous la direction de Gene Kelly, Charles Walters et Frank Tashlin.

À partir de 1968, Doris Day se consacra exclusivement à la chanson et à la télévision (Doris comédie).

La comédienne et chanteuse vient de nous quitter à l’âge de 97 ans.

Retrouvez nos articles sur les derniers disparus.

Doris Day dans L'homme qui en savait trop
Affiche française de L’homme qui en savait trop – Alfred Hitchcock Crédits Paramount Pictures

Photo bannière : Extrait de l’affiche de Calamity Jane – Crédits Warner Bros