Reviens de HPG : le porno de Canal + en juillet (2020)

Pornographique | 1h12min
Note de la rédaction :
Non Noté/10
Non Noté
Reviens de HPG, générique

  • Réalisateur : HPG
  • Date de sortie: 04 Juil 2020
  • Nationalité : Français
  • Acteurs : Hervé Pierre-Gustave, Rico Simmons, Lorenzo Viota, Angélique Luka, Anna Spencer
  • Studio : HPG Productions
  • Classification : Strictement interdit aux moins de 18 ans
Note des spectateurs :
[Total : 4   Moyenne : 5/5]

Onirique, fantasmagorique, Reviens de HPG offre son alternative au cinéma traditionnel en fantasme underground sans dialogues mais non sans fantaisie.

Synopsis : Livré à Canal + sans script officiel.

Le film : HPG fait la Une du programme adulte en juillet sur Canal + avec l’étrange Reviens. Très loin des lignes pornographiques claires de la chaîne cryptée, cette production adoubée par Canal jusque dans le générique propose d’émoustiller les sens dans l’underground d’un club libertin fantasmagorique, un dédale moins glauque que lumineux de pastilles et de couleurs. Film de l’étrange, à la limite d’un muet où le travail porte beaucoup sur les expressions de l’acteur réalisateur, cette production atypique s’amuse, suggère des tensions et pénètre dans le fantastique.

Reviens de HPG,

© HPG Productions

Un trip flashy et rythmé aux sons d’une synthpop fantasmagorique

Voulue sans dialogues, cette fantaisie adulte suit l’épopée sous-terraine d’HPG qui ouvre les portes de son sex-club (?) censé être vide, mais le lieu est habité par d’étranges bruits venus du sous-sol. Des râles de plaisir se jouent de lui… A la poursuite de l’origine de ces sons qui ne devraient pas être si inhabituels, l’artiste joue un jeu qui le mène aux franges de la réalité, de ses souvenirs, où tout tend à perdre le spectateur embarqué dans ce long tunnel flashy, à la musique synthétique entraînante.

Reviens, ou comment revenir aux bases psychédéliques du X seventies

L’objectif d’HPG, dès le générique très travaillé jusqu’à sa musique aérienne, est de démontrer que l’on peut encore faire du cinéma et de l’art dans le domaine que l’on croyait plus réduit du film à caractère pornographique. Le monde évolue et le cinéma X aussi, réinventant volontiers les bases plus lyriques et enjouées de ses années mondaines, les années 70, où le spectacle n’était pas forcément un divertissement solitaire.

Diffusion sur Canal +, à partir du dimanche 4 juillet 2020 – interdit aux moins de 18 ans

Article : Il est libre MaX

Reviens de HPG,

© HPG Productions

x