La Petite Taupe aime la nature : la critique du film (2020)

Animation, Anthologie animée | 0h44min
Note de la rédaction :
7/10
7
La petite taupe aime la nature de Zdenek Miler

  • Réalisateur : Zdenek Miler
  • Date de sortie: 22 Juin 2020
  • Nationalité : Tchèque
  • Années de production : La Petite Taupe et le Chewing-Gum (1969), La Petite Taupe et la télévision (1970), La Petite Taupe en ville (1982)
  • Distributeur : Les Films du Préau
  • Éditeur vidéo : Les Films du Préau
  • Box-office France / Paris-Périphérie : A suivre
  • Classification : Tous publics, à partir de l'âge de 2 ans
  • Formats : 1.33 / Mono
  • Crédits : © Kratky film Praha
Note des spectateurs :
[Total : 0   Moyenne : 0/5]

La Petite Taupe aime la nature est la quatrième anthologie en treize ans de l’icône tchèque. Elle s’invite de façon pertinente au débat sur l’écologie et l’urbanisation de notre société. Un excellent cru.

Synopsis : Soucieuse de l’environnement et de la préservation de la nature, La Petite Taupe et ses amis vont ravir une nouvelle génération de jeunes spectateurs !

La petite taupe en ville, photo

© Kratky film Praha

Critique : Et de quatre ! Depuis la première fournée de courts regroupés en une anthologie destinée au grand écran en 2007, le distributeur français Les Films du Préau nous invite régulièrement à profiter au cinéma de l’humour et du trait de crayon vintage de notre rondelette Petite Taupe, dont on aime les péripéties, les rencontres cocasses et les réactions d’émerveillement ou d’énervement face aux intrus qui perturbent sa routine et ici son environnement.

Zdenek Miler, créateur de l’animal culte aux fans répartis dans plus de quatre-vingt pays dans le monde et qui est célébré à Prague dans tous les magasins pour touristes, est depuis 2011 décédé. C’est donc toujours avec une certaine tristesse que l’on regarde désormais ces péripéties qui s’avèrent ici prophétiques. Les trois segments choisis pour illustrer le déconfinement par Les Films du Préau sont d’une cohérence remarquable, puisque dans les préoccupations de tous nos contemporains. Bétonnage, destruction de la biodiversité, déforestation, agression de l’animal par les petites choses de notre quotidien.  Le premier court de 8min, sur la taupe qui essaie de se défaire du piège collant que représente un chewing-gum, est burlesque, digne de l’humour du slapsticks, et l’intrusion d’une vache placide y ajoute de la bonne humeur. Le second épisode qui met en scène la taupe en guerre contre la télévision d’un vieux agriculteur est également très évocateur.

La petite taupe en ville, photo 2

© Kratky film Praha

Mais c’est La Petite Taupe en ville, troisième épisode, segment essentiel par la durée et la thématique, qui donne le vrai cachet au film. Il reflète historiquement la méthode du communisme et l’urbanisation d’un monde moderne hors de contrôle, celui des années 50 et 60 qui a précipité les campagnes dans les ville. Cela donne aux trois métrages un cachet remarquable pour l’adulte qui ne peut s’ennuyer face à ce programme divertissant et surtout drôlement intelligent.

La taupe et ses amis lapin et hérisson, en fin de l’anthologie, sont aspirés vers un autre monde par le ciel, loin du bitume qui les avait absorbés. Ils échappent à une pollution qui rappelle le monstre pékinois et le Paris à voiture des années 70-80. Un ailleurs meilleur pour des spectateurs rêveurs. Un vrai beau spectacle.

 

Frédéric Mignard

Sorties du 22 juin 2020 (réouverture des cinémas suite à la crise du COVID-19)

Franchise de La Petite Taupe

La petite taupe aime la nature de Zdenek Miler

© Kratky film Praha

Le site du distributeur

Trailers & Vidéos

trailers
x
La petite taupe aime la nature de Zdenek Miler

Bande-annonce de La Petite Taupe aime la nature

Animation, Anthologie animée

x