Richard Berry

Acteur, Réalisateur
Affiche d'Une chambre en ville de Jacques Demy

Personal Info

  • Nationalité : Français
  • Date de naissance : 31 juillet 1950 à Paris (France)
  • Crédit visuel : Une chambre en ville © 1982 - TF1 Films Production. Tous droits réservés.

Biographie

Note des spectateurs :
[Total : 0   Moyenne : 0/5]

Richard Berry a trouvé ses meilleurs rôles avec Une chambre en ville (1982) de Jacques Demy et Le Petit prince a dit (1992) de Christine Pascal. Il a été la vedette de nombreux polars et films d’action.

De la Comédie-Française à Une chambre en ville

Formé au Conservatoire, Richard Berry est pensionnaire de la Comédie-Française de 1973 à 1980.  Le cinéma fait appel à lui dès 1972 mais ses activités théâtrales l’accaparant, il tourne peu, avant d’être en tête d’affiche dans Mon premier amour (1978) d’Élie Chouraqui, au côté d’Anouk Aimée.

Il se partage alors entre un cinéma grand public et des films d’auteur, et joue en 1981 dans le polar Un assassin qui passe de Michel Vianey, et L’Homme fragile, œuvre méconnue réalisée par la critique de cinéma Claire Clouzot.

Son succès au box-office se confirme en 1982 avec les films policiers Le Grand pardon d’Alexandre Arcady et La Balance de Bob Swaim. La même année, il tend toujours la main à un cinéma confidentiel avec Le Crime d’amour de Guy Gilles, et se voit dirigé par Jacques Demy dans Une chambre en ville.

Il y campe François Guilbaud, l’ouvrier sous-locataire d’une baronne désargentée (Danielle Darrieux), qui tombe amoureux de la fille de cette dernière (Dominique Sanda), dans un contexte de grève des salariés des chantiers navals de Nantes. Richard Berry est doublé par Jacques Revaux dans ce drame musical entièrement chanté.

Richard Berry, vedette des années 80 et 90

Mais à l’exception de la délicate comédie dramatique Le Jeune marié (1983) de Bernard Stora, Richard Berry se consacre ensuite à des projets purement commerciaux, avec une prédilection pour le polar, un genre qui cartonne en cette décennie pour le cinéma français.

À l’instar de Bernard Giraudeau et Gérard Lanvin, il devient alors la vedette bodybuildée de films d’action comme L’Addition (1984) de Denis Amar, Spécial police (1985) de Michel Vianey ou L’Union sacrée (1989) d’Alexandre Arcady.

Les années 90 voient sa carrière s’essouffler un peu, mais il reste à l’affiche de productions à succès avec La Baule-Les-Pins (1990) de Diane Kurys, 588, rue du Paradis (1992) de Henri Verneuil, ou Pédale douce (1996) de Gabriel Aghion.

Et il obtient une nomination au César du meilleur acteur pour son interprétation d’un père d’enfant malade dans le sublime Le Petit prince a dit (1992) de Christine Pascal, avant d’incarner l’une des victimes de jeunes assassins dans L’Appât (1995) de Bertrand Tavernier.

Richard Berry reste actif au cinéma par la suite, et se lance dans la réalisation avec six longs métrages. On le voit dans des films signés Francis Veber, Josiane Balasko, Philippe Claudel, Tonie Marshall ou Benoit Jacquot.

Gérard Crespo

Filmographie (réalisateur) :

  • 2001 : L’Art (délicat) de la séduction
  • 2003 : Moi César, 10 ans ½, 1m39
  • 2005 : La Boîte noire
  • 2010 : L’immortel
  • 2015 : Nos femmes
  • 2016 : Tout, tout de suite

Filmographie

Trailers & Videos

trailers
x
Affiche d'Une chambre en ville de Jacques Demy

Bande-annonce de Eva

Acteur, Réalisateur

Bande-annonce de Une chambre en ville

x