Michèle Moretti

Actrice
logo célébrité

Personal Info

  • Nationalité : Française
  • Date de naissance : 15 mars 1940 à Paris (France)

Biographie

Note des spectateurs :

Michèle Moretti entame son métier de comédienne dans les années 60 en faisant partie de la troupe de théâtre Marc d’O, un atelier alternatif où elle côtoie Pierre Clémenti, Jean-Pierre Kalfon et Bulle Ogier.

Michèle Moretti, visage familier des cinémas de Rivette et Téchiné

Son parcours à la scène l’amènera à collaborer avec Marcel Cuvelier, Jean-Marie Serreau, Florian Zeller, et autres pointures du théâtre. Elle aborde la télévision en 1961 et ne cesse de jouer dans des séries et téléfilms depuis cette date. Michèle Moretti aborde le cinéma en 1967. On la voit dans le film engagé Sept jours ailleurs (1968) de Marin Karmitz. Et c’est tout naturellement qu’elle intègre l’univers de Jacques Rivette. Elle est ainsi au générique de L’amour fou (1969) et du diptyque Out One (1971).

André Téchiné lui confie de courtes apparitions dans ses premiers longs métrages dont Souvenirs d’en France (1975). Car Michèle Moretti est essentiellement sollicitée pour des rôles secondaires, dans des œuvres aussi diverses que Elle voit des nains partout ! (1982) de Jean-Claude Sussfeld, Le démon dans l’île (1983) de Francis Leroi, ou La garce (1984) de Christine Pascal. Elle retrouve Téchiné avec Rendez-vous (1985). Il lui fait aussi jouer la professeure d’art dramatique dans J’embrasse pas (1991) et la directrice dans Ma saison préférée (1993).

Une excellente actrice dans des seconds rôles

Téchiné lui offre surtout le personnage de Madame Alvarez, la touchante enseignante, mère d’Élodie Bouchez dans Les roseaux sauvages (1994). Sa composition lui vaut d’être nommée au César de la meilleure actrice dans un second rôle. Depuis, Michèle Moretti n’arrête pas d’être sollicitée par les cinéastes. Aussi à l’aise dans le drame que la comédie, elle a une prédilection pour les rôles de mère. Elle incarne ainsi celle de Marie Trintignant dans … Comme elle respire (1998) de Pierre Salvadori, de Catherine Frot dans Sept ans de mariage (2003) de Didier Bourdon, de Jacques Gamblin dans Le nom des gens (2010) de Michel Leclerc, ou de Laurent Poitrenaux dans Le ciel étoilé au-dessus de ma tête (2017) d’Ilan Klipper.

Michèle Moretti est également passagère dans Reine d’un jour (2001) de Marion Vernoux, Bernadette Chirac dans La conquête (2011) de Xavier Durringer, touriste dans Pauline détective (2012) de Marc Fitoussi, ou logeuse dans À l’ombre des filles (2022) d’Étienne Comar. Quand tant d’actrices éphémères passent de la gloire à l’oubli au gré des modes, Michèle Moretti mène depuis six décennies une carrière discrète mais constante.

Gérard Crespo

Filmographie

Trailers & Videos

trailers
x
logo célébrité

Bande-annonce de Pauline Détective

Actrice

x