Henry Thomas

Acteur
Henry Thomas dans Dreamkatcher (2020)

Personal Info

  • Nationalité : Américain
  • Date de naissance : 9 septembre 1971, à San Antonio, Texas (Etats-Unis)

Biographie

Note des spectateurs :

Henry Thomas restera à tout jamais le jeune héros de E.T. de Steven Spielberg, en 1982. Malgré quatre décennies de rôles, celui-ci est inoubliable.

Le petit garçon d’un triomphe de Spielberg

A onze ans, le jeune Henry Thomas est au cœur d’un phénomène de société, E.T. l’extra-terrestre, l’un des plus gros succès de l’histoire du cinéma. Impossible après pareil film de faire une carrière normalement et, s’il ne cessera jamais de tourner, ses rôles ne seront jamais à la hauteur des promesses qu’il dégageait dans les années 80.

On n’évoquera que les films sortis sur le grand écran français. Besoin d’amour, de Jerry Schatzberg (remake de L’incompris de Comencini) le met au premier plan, en 1984 face au géant Gene Hackman. Un échec. Jouer c’est tuer le place dans un rôle typique des productions à la Amblin, proche de l’esprit WarGames ou The Manhattan Project, mais peu de cinémas en France le diffuse, c’est surtout en VHS qu’on le découvre.

Il développe de nombreux seconds rôles, notamment dans Légendes d’automne d’Edward Zwick, avec Brad Pitt et Anthony Hopkins. Suicide Kings, avec Christopher Walken lui offre un rôle plus important, en 1999, mais le sous-Tarantino ou Danny Boyle n’imprègne pas.

Henry Thomas, une carrière en demi-teinte

Produite par les Weinstein pour Miramax, De si jolis chevaux, de Billy-Bob Thornton, est une autre occasion ratée. En 2001, il figure en haut de l’affiche, avec Matt Damon et Penélope Cruz. Dans le casting masculin du girlie Autour de Lucy, les spectatrices retiennent davantage le charme du très à la mode Gael García Bernal.  Il s’en sort mieux chez Scorsese dans Gangs of New York, avec DiCaprio, Day-Lewis, John C. Reilly et Cameron Diaz impériale.

On appréciera beaucoup sa prestation dans la comédie noire 11:14 de Greg Marks. Il en tient le premier rôle face à Parick Swayze, Barbara Hershey, Hilary Swank, et Rachel Leigh Cook. On s’empressera d’oublier en revanche la romance Cher John, avec Channing Tatum et Amanda Seyfried (2010), gros succès aux USA, mais pas en France, où l’eau de rose de Nicholas Sparks ne nous a jamais émus. Enfin, Henry Thomas a tenu un rôle important dans le bien fichu Ouija: les origines, de Mike Flanagan, en 2016. Ce cinéaste lui donnera des petits rôles dans Gerald’s Game (succès sur Netflix) et Doctor Sleep, d’après Stephen King ; le sequel raté de Shining, mais surtout il l’engagera pour un rôle essentiel dans sa série The Haunting of Hill House, un gros succès sur Netflix, diffusé depuis 2018.

Parmi les DTV, on notera, en 1990, son changement de genre dans Psychose IV de Mick Garris, toujours avec Anthony Perkins, où il interprétait le rôle de Norman Bates jeune…

Frédéric Mignard

Besoin d'amour avec Henry Thomas, de Jerry Schatzberg

Copyrights : Gaumont

Filmographie

Trailers & Videos

trailers
x
Henry Thomas dans Dreamkatcher (2020)

Bande-annonce de Dreamkatcher

Acteur

x