Gina Lollobrigida

Actrice, Réalisatrice, Scénariste
Affiche de Pain, amour et fantaisie de Vittorio De Sica

Personal Info

  • Nationalité : Italienne
  • Date de naissance : 4 juillet 1927 à Subiaco (Italie)

Biographie

Note des spectateurs :

Actrice, réalisatrice et scénariste italienne, Gina Lollobrigida est issue d’une famille modeste, mais tente tout de même des études à l’Académie des Beaux-Arts de Rome. A la même époque, elle est photographiée pour un roman-photo, genre très à la mode et participe à de nombreux concours de beauté. Ainsi, elle finit deuxième au concours de Miss Rome et troisième à celui de Miss Italia.

Star internationale des années 50

Elle débute alors comme figurante dans L’aigle noir (Freda, 1946) et bon nombre de films. Au fur et à mesure, elle gagne en importance et commence à être créditée pour Achtung! Banditi! (Lizzani, 1951). Durant cette période, elle a déjà été sollicitée par Hollywood, mais ne trouve aucun emploi à sa mesure. Finalement, elle va devenir une immense star grâce au triomphe international de Fanfan la Tulipe (Christian-Jaque, 1952), puis à Heureuse époque (Blasetti, 1952) et Les Belles de nuit (Clair, 1952). L’année suivante confirme une fois pour toute son statut de star grâce aux succès de La marchande d’amour (Soldati, 1953), Les infidèles (Steno, Monicelli, 1953) et bien entendu grâce au triomphe de Pain, amour et fantaisie (Comencini, 1953) où elle crée le personnage culte de la Bersagliera face à Vittorio De Sica. Elle reprend ce rôle avec le même succès dans Pain, amour et jalousie (Comencini, 1954).

Lollobrigida a également tourné avec John Huston dans son étrange comédie Plus fort que le diable (1953), lui donnant une stature internationale. Désormais, sa carrière est lancée et les films se montent sur son nom. En 1956, elle triomphe encore dans Trapèze (Reed, 1956) et surtout Notre-Dame de Paris (Delannoy, 1956) où elle incarne une inoubliable Esmeralda.

Après La loi (Dassin, 1959), elle décide de partir pour Hollywood et joue dès lors dans des grosses productions comme Salomon et la reine de Saba (Vidor, 1959), La proie des vautours (Sturges, 1959) ou encore Le rendez-vous de septembre (Mulligan, 1961).

Le déclin des années 60-70

Déçue des propositions qui lui sont faites, elle revient en Europe et retrouve Jean Delannoy pour Vénus impériale (1962). Toutefois, ses choix apparaissent moins pertinents. On retiendra de cette période un sketch des Poupées (Bolognini, 1965), Les sultans (Delannoy, 1966) ou encore l’étrange La mort a pondu un œuf (Questi, 1969). Elle est également très bien dans Ce merveilleux automne (Bolognini, 1969). Enfin, on la retrouve avec plaisir en fée dans Les aventures de Pinocchio (Comencini, 1972). Après Roi, dame, valet (Skolimowski, 1972), elle abandonne le cinéma et tourne majoritairement pour la télévision. On ne l’a revu que dans Les cent et une nuits de Simon Cinéma (Varda, 1995) et XXL (Zeitoun, 1997).

On notera qu’elle a également écrit et dirigé deux documentaire au début des années 70. Gina Lollobrigida se consacre depuis les années 80 à la photographie et à la sculpture.

Virgile Dumez

Filmographie

Trailers & Videos

trailers
x
Affiche de Pain, amour et fantaisie de Vittorio De Sica

Bande-annonce de Fanfan la Tulipe

Actrice, Réalisatrice, Scénariste

x