Freddie Francis

Réalisateur, Directeur de la photographie
Les Innocents affiche reprise 2015

Personal Info

  • Nationalité : Britannique
  • Date de naissance : 22 décembre 1917
  • Mort le 17 mars 2007 (89 ans)

Biographie

Note des spectateurs :

Réalisateur britannique né en 1917, Freddie Francis démarre sa carrière dans le cinéma comme directeur de la photographie en 1948. Il collabore avec Joseph Losey ou John Huston. Il a notamment livré la somptueuse photographie des Innocents de Jack Clayton, en 1961. Il démarre une carrière de cinéaste dans les années 60, notamment pour la Hammer. Il réalise ainsi en 1964 L’Empreinte de Frankenstein (695 000) et Dracula et les femmes (654 000 / France) , deux de ses plus grandes réalisations. Amateur d’atmosphères ténébreuses nourries par les décors, il réalise aussi Le crane maléfique en 1965, La légende du loup-garou (1974), faisant revivre à chaque fois les mythes de son enfance, que nourrissaient les productions Universal.

Il touche à la parodie avec Le Fils de Dracula, avec l’ex-Beatles, Ringo Starr (1971), lâche des abeilles meurtrières en 1966, et même un homme préhistorique dans Trog (1970). Le diable vient habiller son bestiaire dans La chair du diable, en 1972.

Il essaie de raviver l’âge d’or du cinéma fantastique en 1985 avec Le docteur et les assassins, qui s’inspire du cinéma de la Hammer. Il y dirige Timothy Dalton, le mannequin des Swinging Sixties Twiggy, Jonathan Pryce, Stephen Rea et Julian Sands. Le film est un échec.

Sous un pseudo, il co-réalise un produit vidéo, The Dark Tower pour MGM, en 1989, qui reprend le sujet du gratte-ciel maléfique, à peine exploité dans Poltergeist 3. Le film est un naufrage artistique, mais a le mérite d’exploiter un environnement contemporain moderne dont Freddie Francis était peu friand.

Alors que le cinéma fantastique britannique est mort, il se consacre dans les années 80 et 90 à la photographie : Les nerfs à vif pour Scorsese, Elephant Man et Dune pour David Lynch… La liste de ses œuvres et de ses réussites est longue.

Il finira sa carrière en 1999 avec Une histoire vraie, nouvelle et ultime collaboration avec David Lynch.

Il meurt le 17 mars 2007, à l’âge de 89 ans.

Filmographie (réalisateur)

  • 1962 : La Révolte des triffides (The Day of the Triffids)
  • 1962 : Two and Two Make Six 
  • 1962 : The Brain
  • 1963 : Paranoiac
  • 1964 : Meurtre par procuration (Nightmare)
  • 1964 : L’Empreinte de Frankenstein (The Evil of Frankenstein)
  • 1964 : Das Verrätertor
  • 1965 : Le Train des épouvantes (Dr Terror’s House of Horrors)
  • 1965 : Hysteria
  • 1965 : Le crâne maléfique
  • 1966 : Le Dard Mortel (The Deadly Bees)
  • 1966 : Poupées de cendre (The Psychopath)
  • 1967 : Le Jardin des tortures (Torture Garden) sur un scénario de Robert Bloch
  • 1967 : They Came from Beyond Space
  • 1967 : Man in a Suitcase (série télévisée)
  • 1968 : The Intrepid Mr. Twigg
  • 1968 : Les Champions (“The Champions”) (série télévisée)
  • 1968 : Dracula et les Femmes (Dracula Has Risen from the Grave)
  • 1969 : Mumsy, Nanny, Sonny and Girly (en)
  • 1970 : L’abominable homme des cavernes
  • 1971 : Gebissen wird nur nachts (en) (The Vampire Happening )
  • 1972 : Histoires d’outre-tombe (Tales from the Crypt)
  • 1972 : Les Aventures de prince noir (“The Adventures of Black Beauty”) (série télévisée)
  • 1973 : Craze
  • 1973 : La Chair du diable (The Creeping Flesh)
  • 1973 : Les Contes aux limites de la folie
  • 1974 : Son of Dracula
  • 1975 : La Légende du loup-garou
  • 1975 : The Ghoul
  • 1985 : Le Docteur et les Assassins (The Doctor and the Devils)
  • 1989 : Dark Tower (en)

Filmographie (Directeur de la photographie)

  • 1956 : Commando en Corée (A Hill in Korea) de Julian Amyes
  • 1957 : The Scamp
  • 1957 : Temps sans pitié (Time Without Pity) de Joseph Losey
  • 1958 : Virgin Island de Pat Jackson
  • 1959 : La Bataille des sexes (The Battle of the Sexes)
  • 1959 : Les Chemins de la haute ville (Room at the Top) de Jack Clayton
  • 1959 : Next to No Time 
  • 1960 : Never Take Sweets from a Stranger 
  • 1960 : Amants et fils (Sons and Lovers) de Jack Cardiff
  • 1960 : Samedi soir, dimanche matin (Saturday Night and Sunday Morning) de Karel Reisz
  • 1961 : Les Innocents (The Innocents) de Jack Clayton
  • 1964 : La Force des ténèbres (Night Must Fall), de Karel Reisz
  • 1980 : Elephant Man de David Lynch
  • 1981 : La Maîtresse du lieutenant français (The French Lieutenant’s Woman) de Karel Reisz
  • 1983 : La Taupe (The Jigsaw Man)
  • 1984 : Memed My Hawk
  • 1984 : Dune de David Lynch
  • 1985 : Oz, un monde extraordinaire (Return to Oz)
  • 1985 : Nom de code, émeraude (Code Name: Emerald)
  • 1988 : Le Secret de Clara (Clara’s Heart), de Robert Mulligan
  • 1989 : Son alibi (Her Alibi) de Bruce Beresford
  • 1989 : Brenda Starr  de Robert Ellis Miller
  • 1989 : Glory de Edward Zwick
  • 1991 : Un été en Louisiane (The Man in the Moon) de Robert Mulligan
  • 1991 : Les Nerfs à vif (Cape Fear) de Martin Scorsese
  • 1992 : La Différence (School Ties)
  • 1994 : Princess Caraboo 
  • 1996 : Les Voyageurs de l’arc-en-ciel (en) (Rainbow)
  • 1999 : Une histoire vraie (The Straight Story) de David Lynch
x