David Brandon

Acteur
Caligula, la véritable histoire, affiche

Personal Info

  • Nationalité : Irlandais
  • Date de naissance : 13 décembre 1950 à Cork (Irlande)
  • Crédits visuel : © 1982 Cinema 80 - Metaxa Corporation. Tous droits réservés.

Biographie

Note des spectateurs :

Acteur irlandais, David Brandon débute sa carrière au théâtre au sein de la compagnie Lindsay Kemp et notamment dans Salomé, une production scénique de 1975. Parallèlement, on commence à le voir occasionnellement à la télévision, avant ses débuts au cinéma dans la production indépendante Jubilee (Jarman, 1978). Ne trouvant pas d’emplois satisfaisants dans son pays, il s’installe à Rome et entame à partir de 1982 une longue carrière dans le cinéma bis.

Si on le voit dans Malamore (Visconti, 1982), c’est surtout sa prestation hallucinée dans le rôle-titre de Caligula, la véritable histoire (D’Amato, 1982) qui retient l’attention des fans de films bis. D’Amato l’emploie à nouveau dans le rôle de Zor dans Ator 2 : L’invincibile (1982). En 1984, David Brandon joue dans She (Nesher), production italienne qui cherche à surfer sur le succès de Conan le Barbare (Milius, 1982) en réutilisant sa vedette féminine Sandahl Bergman. La même année, il obtient le rôle principal de Sole nudo (Cervi), un drame plus sérieux.

La suite est moins prestigieuse et il enchaîne les petits rôles comme dans Warrior Queen (Vincent, 1987). A partir de cette période, il participe à de nombreuses productions italiennes, notamment pour le compte de Filmirage, la firme de Joe D’Amato. On le voit notamment dans Bloody Bird (Soavi, 1987), Eleven Days, Eleven Nights (D’Amato, 1987) et Sentences de mort (Bava, 1987). Au milieu de ces productions fauchées, il participe à Good Morning Babilonia des frères Taviani (1987).

Si David Brandon tourne de plus en plus pour la télévision italienne, il est encore visible dans des œuvres comme le biopic Modigliani (Taviani, 1989) avec Richard Berry, Casablanca Express (Martino, 1989), Mal d’Africa (Martino, 1990) et Au-delà des ténèbres (Fragasso, 1990). Alors qu’il est toujours actif dans les années 90, aucun de ses films ne sort des frontières italiennes. On le revoit dans le rôle d’un réalisateur dans Scarlet Diva (Argento, 2000), puis Diaz : Un crime d’état (Vicari, 2012) et Ricordi ? (Mieli, 2018).

Toutefois, il retrouve une visibilité plus importante grâce à deux séries télévisées : Les Médicis : Maîtres de Florence et Le nom de la rose, tournées entre 2018 et 2019.

Virgile Dumez

Filmographie

Trailers & Videos

trailers
x
Caligula, la véritable histoire, affiche

Bande-annonce d'Au-delà des ténèbres (VA)

Acteur

x