Bulle Ogier

Actrice
La salamandre, l'affiche de la reprise 2019

Personal Info

  • Nationalité : Française
  • Date de naissance : 9 août 1939 à Boulogne-Billancourt (France)
  • Crédit visuel : © 2019 Tamasa Diffusion. Tous droits réservés.

Biographie

Note des spectateurs :

Bulle Ogier est une actrice culte du cinéma d’auteur européen. Elle a tourné avec Rivette, Tanner, Schroeder, Buñuel, Fassbinder, mais aussi Duras, Tonie Marshall et Claire Denis.

Bulle Ogier, entre la scène et l’écran

Née Marie-France Thielland, Bulle Ogier est formée au métier de comédienne par le dramaturge et metteur en scène de théâtre Marc’O. Ce dernier la fait débuter à la scène en 1963 et leur collaboration durera trois années. Il la dirige également dans son long métrage de cinéma Les idoles, en 1968. Dès lors, Bulle Ogier va se partager entre le septième art et le théâtre, sans négliger pour autant la télévision. Au théâtre, elle deviendra dès la décennie suivante l’une des muses de Duras, et sera à l’affiche de spectacles mis en scène par Luc Bondy, Claude Régy, Patrice Chéreau ou Roger Planchon.

Au grand écran, Bulle Ogier devient l’égérie du cinéma d’auteur post-Nouvelle Vague, illuminant des films comme L’amour fou (1968) de Jacques Rivette, Paulina s’en va (1969) d’André Téchiné ou La vallée (1972) de Barbet Schroeder, dont elle fut la compagne. Elle connaît son plus grand succès avec La salamandre (1971) d’Alain Tanner, film emblématique du nouveau cinéma suisse.

En ces années 70, Bulle Ogier est également dirigée par Jacques Baratier, André Delvaux, Claude Lelouch, Jean-François Adam, Yannick Bellon ou Marguerite Duras, qui l’intègre à son univers avec Des journées entières dans les arbres (1977) et Le navire Night (1978). Bulle Ogier qui a fait partie du brillant casting du Charme discret de la bourgeoisie (1972) de Luis Buñuel est sollicitée par d’autres auteurs étrangers comme le Suédois Henning Carlsen, l’Argentin Eduardo de Gregorio, ainsi que les Allemands Werner Schroeter et Rainer Werner Fassbinder (La troisième génération, 1979).

L salamandre, Bulles Ogier

Copyrights : © 1971 Forum Films. Tous droits réservés

Une actrice exigeante au parcours cohérent

Dans les années 80, Bulle Ogier ralentit le rythme des tournages. Après Céline et Julie vont en bateau (1974) et avant La bande des quatre (1988) et Ne touchez pas la hache (2007), elle reste fidèle à Rivette avec Le pont du Nord (1982), dont elle partage l’affiche avec sa fille, l’actrice Pascale Ogier (1958-1984). Elle retrouve également Schroeder, formant un couple de flambeurs avec Jacques Dutronc dans Tricheurs (1984).

Par la suite, Bulle Ogier apparaît dans des œuvres de Xavier Beauvois, Jacques Audiard, Raoul Ruiz, Oliver Assayas ou Claude Chabrol. Elle est nommée au César de la meilleure actrice dans un second rôle pour Vénus Beauté (Institut) (1999) de Tonie Marshall et Faut que ça danse ! (2007) de Noémie Lovsky, et confirme ses exigences en étant dirigée par Manoel de Oliveira dans Belle toujours (2006), où elle reprend le personnage de Séverine naguère interprété par Deneuve pour Buñuel.

Les années 2000 et 2010 voient aussi son nom au générique de longs métrages signés Ilan Duran Cohen, Jean-Paul Civeyrac, Sophie Fillières, Otar Iosseliani, Pascal Baraté ou Claire Denis.

Gérard Crespo

Trailers & Videos

trailers
x
La salamandre, l'affiche de la reprise 2019

Bande annonce de Avec amour et acharnement

Actrice

Bande-annonce de La salamandre (reprise 2019)

x