Note des spectateurs :

Démarrage Paris 14h (6 juin 2024) : le cinéma se saigne dans les salles. Aucun film ne dépasse les 600 spectateurs malgré plusieurs nouveautés à plus de 15 écrans.

Rien ne va plus. Aucun long métrage ne dépasse les 1 000 spectateurs à Paris 14h, malgré 8 films exploités dans plus de 8 salles, dont 4 occupant plus de 15 salles. C’un énième pied de nez à l’actualité démontrant qu’aucun projet ne suscite la moindre passion malgré les excellentes critiques de Juliette au printemps, plébiscité par la critique pour sa fraîcheur. Il faut dire qu’il n’y avait aucun blockbuster américain pour donner un coup de fouet à la fréquentation.

La cinéaste Blandine Lenoir, qui avait connu le succès avec Aurore (2017) et l’échec avec Annie Colère (2022), connaît, avec Juliette au printemps, un démarrage intermédiaire, plus proche des 517 entrées d’Annie Colère que des 1 294 entrées du premier. La chronique féminine charme 594 spectateurs dans 18 cinémas, pour une moyenne faible de 33.

Affiche de Juliette au printemps

Photo : Carole Bethuel, Illustration : Camille Jourdy. Affiche : Silenzio.

En 2e place, avec 448 entrées, le manga Haikyu !! La guerre des poubelles s’octroie la meilleure moyenne de la semaine (56), puisqu’il n’est présenté que dans 8 salles. C’est tout de même moyen.

La troisième position est stérile : Paradis Paris de Marjane Satrapi est mal parti avec 429 entrées dans 16 salles, la moyenne de 27 est médiocre. Les critiques sont globalement négatives.

En 4e place, Gloria! n’avait aucune chance de trouver son public à cette heure-là : 401 entrées dans 15 salles. Les bons sentiments ne trouvent pas leurs clients à cette heure-là.

Le premier film américain intervient en 5e place, avec Love Lies Bleeding, production indépendante avec Kristen Stewart, qui a connu une petite carrière aux USA (8 330 000$), malgré le label A24. On ne comprend pas trop pourquoi Metropolitan a pris trois mois pour le mettre sur orbite.

Affiche de Love Lies Bleeding

© 2023 Crack in the Earth LLC: Channel Four Television Corporation – Tous droits réservés.

La mauvaise surprise est horrifique : Les guetteurs d’Ishana Night Shyamalan, avec Dakota Fanning, réitère son échec américain (7M$ en 3 jours), avec une 6e position exécrable (340 entrées, moyenne de 20). Le cinéma de genre, il est vrai, fonctionne mieux en soirée, mais tout de même.

Le moyen-métrage de 42 minutes de Leos Carax, C’est pas moi, identifie 247 spectateurs dans 9 salles. Sa présence en salle, près d’un mois sa présentation en séance spéciale à Cannes, est plus symbolique qu’un véritable enjeu commercial.

Frédéric Mignard

Affiche de Guetteurs

© 2024. Warner Bros.