Note des spectateurs :

Le biopic de Madonna avance à tous petits pas. Les choses ne se sont pas, en tout cas, passé totalement comme prévues, mais elles demeurent un mystère bien gardé. Même Universal n’en dit pas plus. Pour l’instant.

Universal publiait en 2020 un communiqué annonçant la mise en production d’un biopic de la star des années 80-2000, Madonna. Le temps d’une renaissance populaire autour de la plus grande vendeuse de disques au monde semblait inévitable. Deux ans plus tard, les choses ont pris du retard, comme toujours avec la diva.

La mode des films sur les idoles de la pop plus que jamais bankable au cinéma

Envisagé pour une sortie en 2022 ou 2023, à l’occasion de l’anniversaire des 40 ans de carrière de la chanteuse – l’ancienne maison de disques de la diva ressortira de nombreux en album en version deluxe à cette occasion -, l’idée du film suit logiquement la tendance des bios d’artistes issus de la musique qui ont fait le succès du box-office mondial. En 2018, la Twentieth Century Fox, ancienne version, avait amassé 910 millions de dollars avec l’exploitation salle de Bohemian Rhapsody, autour du leader de Queen, Freddie Mercury. Le film avait relancé le groupe.

En 2019, ce fut Rocketman, qui parvint à trouver 195M$ dans le monde pour un budget de 40M$. Basé sur la vie du légendaire Elton John, Rocketman avait été présenté à Cannes.

En 2022, Baz Luhrmann présentera le très attendu Elvis à Cannes. Et des projets sont lancés autour de Michael Jackson, Dolly Parton… Evidemment, les francophones garderont tous en tête le biopic non officiel et imaginaire de Valérie Lemercier sur Céline Dion, Aline.

Dans un contexte où le mariage entre la musique et le cinéma a fait des merveilles dans les charts et au box-office (Mamma Mia!, A Star is Born, avec l’ancienne rivale de Madonna, Lady Gaga), tous les voyants sont au vert pour faire du biopic de Madonna un projet hors normes. L’appui d’un studio compétent, la collaboration au script de Diablo Cody (la scénariste star et féministe de Juno), et l’aval pour que la star de Like A Virgin réalise elle-même le film, malgré les risques (crédibilité artistique dans un domaine où elle a déjà essuyé deux échecs commerciaux).

Biopic de Madonna : point de rupture

Depuis la préproduction officiellement lancée du film en 2020, les retards se sont multipliés. L’écriture démarre en septembre 2020, mais  selon les rumeurs insistantes, Diablo Cody aurait quitté le projet. Une voix officielle minimise chez Universal. Cody n’aurait pas jeté l’éponge mais juste finalisé son travail. Pas convaincant, puisque les messages turbulents de la chanteuse sur les réseaux sociaux, laissent à penser que la complicité de septembre 2020, s’est vite désintégrée, et elle ne mentionne plus cette scénariste pourtant de renom.

Un an plus tard, à l’automne 2021, la chanteuse évoque le projet d’écriture, à l’occasion d’une interview pour Rolling Stone, avec l’idole latine Maluma. Elle y explique notamment l’épuisement dû à l’exploration de moments et d’émotions qu’elle avait oubliés, voire refoulés, depuis sa toute jeune enfance. Et surtout le sentiment d’avoir vécu une vie de dingue. C’est elle qui le dit. Elle ne peut qu’avoir raison.

Lors de ses nombreuses séances photo pour Instagram, en février 2022, Madonna arbore encore le scénario de sa vie en main, en guide de teasing. Il semble, selon la page de couverture, porté le titre troublant de Little Sparrow. Un petit moineau pas comme les autres, effectivement.

Madonna, la femme qui aimait les femmes

Un mois plus tard, la réalisatrice de W.E. est à la recherche du casting idéal, à savoir une actrice capable de danser, chanter, jouer, avec la forme physique qui fut la sienne pendant plus de trois décennies explosives. Des noms circulent, Florence Pugh qui, en avril, finalement, signe pour le sequel de Dune, la chanteuse rebelle Sky Ferreira, Julia Garner, révélation de la série phénomène Inventing Anna sur Netflix, Alexia Demie d‘Euphoria

Quelques noms seraient même convoqués en mars pour des séances d’audition de onze heures.

Un mois plus tard, le nom de l’heureuse finaliste n’est pas tombée, mais le couperet va tomber. La jeune star interprètera la madone jusqu’au sommet de sa carrière, lors de l’apothéose du Blond Ambition qui marqua le tournant pop des tournées mondiales.

Madonna gardera-t-elle le poste de réalisatrice alors que ses étranges vidéos sur les réseaux sociaux semblent vouloir discréditer ses efforts? Hors de question en tout cas qu’elle ne cède la place à quiconque. Un grand réalisateur homme était sur les rangs, mais le misogyne notoire s’est vu refusé une fin de non recevoir. Madonna est avant tout une femme qui aime les femme.

Frédéric Mignard  

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Madonna (@madonna)