Note des spectateurs :

Fils du dramaturge, metteur en scène et directeur de théâtre Max Régnier (1905-1993), Yves Rénier débute au cinéma dans Le comte de Monte-Cristo (1961) de Claude Autant-Lara. Il tient ensuite un bref rôle d’ivrogne dans Les vierges (1963) de Jean-Pierre Mocky, puis apparaît au générique d’autres films des années 60 comme Le grand dadais (1967) de Pierre Granier-Deferre.

De Belphégor au Commissaire Moulin

Mais c’est la télévision qui lui offre ses emplois les plus marquants. Yves Rénier est le jeune premier de Belphégor (1965) de Claude Barma, Lucien de Rubempré dans Illusions perdues (1966) de Maurice Cazeneuve, et surtout l’un des deux Globe-trotters (1966-69) pour Claude Boissol et Jacques Pinoteau. Cela lui permet d’être tête d’affiche au cinéma avec la comédie policière Un merveilleux parfum d’oseille (1969) de Rinaldo Bassi, échec public et critique.

Dès lors, les premiers rôles d’Yves Rénier ont lieu essentiellement au petit écran. Le plus célèbre est celui du Commissaire Moulin dans une série à succès diffusée sur TF1 de 1976 à 1978 puis de 1980 à 1982. Elle est relancée de 1989 à 2008 sous le titre Commissaire Moulin, police judiciaire et vaut à l’acteur une grande popularité.

Yves Rénier, second rôle pour Polanski, Blier ou Beineix

Yves Rénier continue à apparaître au grand écran mais essentiellement pour des seconds rôles. On peut citer Alfred de Musset dans George qui ? (1973) de Michèle Rosier, l’amant de la mère dans Diabolo menthe (1977) de Diane Kurys, le journaliste de Pékin central (1986) de Camille de Casabianca, ou le policier de Frantic (1988) de Roman Polanski.

On le retrouve, vigile dans Merci la vie (1991) de Bertrand Blier, « La Pince » dans Les anges gardiens (1995) de Jean-Marie Poiré, général de l’ONU dans Le raid (2002) de Djamel Bensalah, ou guide touristique dans Trois amis (2007) de Michel Boujenah. Il est également dirigé par Rémi Waterhouse, Jean-Jacques Beineix et Éric Assous. Yves Rénier a par ailleurs été réalisateur de téléfilms tirés d’affaires judiciaires, doubleur d’acteurs étrangers, et comédien de théâtre.

Yves Rénier est décédé le 24 avril 2021 à l’âge de 78 ans.