Note des spectateurs :
[Total : 0   Moyenne : 0/5]

Roxane Arnal caresse les songes. Cristalline, sa voix habille avec grâce les cinq morceaux de son nouvel EP. Projet porté en feat par Baptiste Bailly, aux instruments et dans les chœurs, Doorways est une invitation aux voyages intérieurs, ceux féconds de paysages démesurés qui transcendent l’artiste.

Roxana Arnal feat Baptiste Bailly, cover Doorways

© Photo Hugues Faye Réalisation Anaëlle Trumka

L’EP s’insinue dans des directions qui lui siéent toujours. Rushed to fly, morceau acoustique folk d’une étrangeté qu’aurait pu bénir la fée Kate Bush, mélange les genres, accentue le tempo. De quelques notes de piano entêtantes, on enchaîne sur du blues, une guitare plus rock, des virages vocaux dénudés que vient revêtir délicatement une trame lyrique infaillible. Le morceau est remarquable dans sa déconstruction.

Avec No One Knows My Name, la chanteuse – qui s’est également invitée comme comédienne, en donnant la réplique à Isabelle Huppert-, emprunte une voie folk qu’elle parcourt avec assurance, mais sans sortir des canons du genre. Doorways, à la fois plus intimiste et plus nerveux, ne porte pas le titre de l’EP pour rien, puisqu’il nous conduit aux portes d’une frontière de reliefs élevés. Avec The Key, on a désormais les clés pour franchir le rubicond ; le morceau pose sa couche jazzy dans un ensemble onirique, de beauté pure que l’on n’imagine que sur des clichés d’une Amérique étoilée qui revient à ses propres mythes par le son.

Roxana Arnal, dans une harmonie de guitare, de piano, de notes sculpturales incarne. Son acolyte Baptiste Bailly, au piano, étoffe.

Leur union est prospère.

Frédéric Mignard

Sortie le 09/10/2020 - Quart de Lune

The Social Network

Roxana Arnal est sur Facebook, Instagram, Youtube. Découvrez aussi son site officiel.