Note des spectateurs :
[Total : 0   Moyenne : 0/5]

Philippe Nahon avait été l’interprète culte de Carne et Seul contre tous de Gaspar Noé, et un second rôle précieux du jeune cinéma français de ces trente dernières années.

Philippe Nahon débute au cinéma en 1962 dans Le Doulos de Jean-Pierre Melville. Mais pendant les premières décennies de sa carrière, on le voit davantage à la télévision, et il est connu dans le milieu du théâtre : il y jouera notamment Brecht à trois reprises, dans des mises en scène de Jean-Pierre Vincent. Au cinéma, on le remarque en second rôle dans des films d’auteur, comme Les Camisards (1972) de René Allio, Les Doigts dans la tête (1974) de Jacques Doillon, La Communion solennelle (1977) de René Féret, ou La Java des ombres (1983) de Romain Goupil.

Sa rencontre avec le réalisateur Gaspar Noé va être déterminante : il lui confie le rôle principal de son diptyque Carne (moyen métrage, 1991) et Seul contre tous (1998) : il y incarne un boucher meurtrier et raciste avec une grande intensité dramatique, ce qui lui vaudra des propositions de la part d’une nouvelle génération de réalisateurs. Entre 1992 et 2017, Philippe Nahon joue en effet dans près d’une cinquantaine de courts métrages de jeunes cinéastes (Érick Zonca, Julien Leclercq…), tout en incarnant de nombreux personnages inquiétants ou de caractère dans des longs métrages.

On le voit ainsi en chef de la police dans La Haine (1995) de Mathieu Kassovitz, général dans Un héros très discret (1996) de Jacques Audiard, patron de bar dans Le Poulpe (1998) de Guillaume Nicloux, ou en tueur dans Haute tension (2003) d’Alexandre Aja. Il retrouve Gaspar Noé avec Irréversible (2002), dans lequel ses scènes sont au cœur du parfum de scandale du film. Il est également commissaire dans Le Deuxième souffle (2007) de Jean-Pierre Melville, scientifique dans Les Aventures extraordinaires d’Adèle Blanc-Sec (2010) de Luc Besson, directeur d’hospice dans Mammuth (2010) de Benoît Delépine & Gustave Kervern, et même commissaire-priseur dans Cheval de guerre (2011) de Steven Spielberg.

Philippe Nahon a également été dirigé par Michel Drach, Sam Karmann, Hélène Fillières, Fabrice Du Welz, Jean-François Richet…

Il est décédé le 19 avril 2020, à l’âge de 81 ans.

Affiche de Seul contre tous de Gaspar Noé
© 1998 – Les Cinémas de la Zone. Tous droits réservés.