Note des spectateurs :
[Total : 0   Moyenne : 0/5]

Honor Blackman fut la James Bond girl Pussy Galore dans Goldfinger, la première héroïne de la série Chapeau melon et bottes de cuir, et l’une des créatures de Jason et les Argonautes.

Actrice britannique, Honor Blackman étudie le théâtre et décroche un contrat avec la Rank après la Seconde Guerre mondiale. Elle reste confinée dans des emplois de jeune fille pure au cours des années 50. On la voit notamment dans Si Paris l’avait su (Fisher, 1950) et Atlantique, latitude 41° (Ward Baker, 1958).

Après un gros passage à vide, sa carrière prend son essor grâce à la série Chapeau melon et bottes de cuir à partir de 1962. Elle y est la partenaire de Patrick Macnee, avant Diana Rigg, Linda Thorson et Joanna Lumley. Elle devient alors une actrice culte, aussi bien pour les hommes qui fantasment sur ses tenues en cuir, que pour les femmes qui voient en elle une représentante du féminisme.

Honor Blackman quitte assez rapidement la série pour tourner Jason et les Argonautes (Chaffey, 1963) et créer un autre personnage culte, la Pussy Galore de Goldfinger (Hamilton, 1964) face à Sean Connery en James Bond. A partir de là, elle enchaîne les grosses productions comme Les chemins de la puissance (Kotcheff, 1965), Shalako (Dmytryck, 1968) et Rio Verde (MacLaglen, 1971). Mais de mauvais choix l’entraînent peu à peu vers des productions mineures et des rôles plus insignifiants. Tout au plus peut-on sauver les films d’horreur Une fille… pour le diable (Syke, 1976) et Le chat et le canari (Metzger, 1978). Elle revient à la case télévision.

À partir de la fin des années 90, elle fait des apparitions clins d’œil dans de nombreux films, dont Le Journal de Bridget Jones (Sharon Maguire, 2001).

Honor Blackman est décédée le 5 avril 2020 à l’âge de 94 ans.

Virgile Dumez