L’équipe et le service de presse du Festival de Cannes ont annoncé que la manifestation ne pourra pas avoir lieu du 12 au 23 mai prochains.

C’est désormais officiel. La situation sanitaire internationale ne permet pas de maintenir le Festival de Cannes aux dates prévues. Après avoir manifesté leur « pensée pour les victimes du COVID-19 » et exprimé leur « solidarité avec tous ceux qui luttent contre la maladie », les organisateurs ont avancé plusieurs hypothèses pour en assurer le déroulement, dont un simple report, fin juin – début juillet 2020. En fonction de l’évolution de la crise sanitaire, l’équipe annoncera sa décision, après concertation avec le gouvernement, la Mairie de Cannes, le conseil d’administration du Festival, les professionnels du cinéma et l’ensemble des partenaires.

Jamais les dates du Festival de Cannes n’avaient été reportées. Mais la manifestation a été annulée à deux reprises. La première édition de 1939 n’avait pu avoir lieu en raison de la déclaration de guerre marquant l’entrée de la France dans la Seconde guerre mondiale. Et en 1968, l’édition avait été interrompue au bout de neuf jours en raison des événements de mai, sous la pression de plusieurs réalisateurs.

L’annonce d’un report du Festival de Cannes est l’un des nombreux événements qui frappent de plein fouet l’industrie cinématographique française (et mondiale), après la fermeture des salles de cinéma qui menace l’activité des distributeurs et autres professionnels, dont de nombreux artistes et techniciens.

Mais la priorité est avant tout la résolution d’une situation de pandémie inédite.

Gérard Crespo