Le Noiseur déploie avec Musique de chambre une intimité romanesque qui séduit dans ses textes, son phrasé et sa musique évocatrice des grands sons des années 70.

On l’attendait pour octobre 2019, mais c’est finalement pour ce début d’année 2020 que l’on découvre le nouvel EP du Noiseur, Musique de chambre. Une invitation dans l’intimité d’un artiste troublant, à laquelle il est difficile de ne pas succomber tant elle est renversante de beauté.

Variation sensuelle sur l’amour, la femme et… le cunnilingus

Après un premier album remarqué en 2014, le Parisien du XXe propose cinq morceaux atmosphériques qui confirme un talent d’écriture. Entre influence urbaines et synthpop, L’origine du monde ouvre les plaisirs. Le morceau est surtout une variation sensuelle sur l’amour, la femme et… le cunnilingus, mais sans jamais être graveleux ou même déplacé…

D pression nord, poignant, imparable

Le style du Noiseur, c’est celui du Dandy, celui qui, dans Aston Morphine, évoque une vie qui flambe, les plaisirs d’une vie à toute allure, avec une référence vocale à Françoise Sagan et son goût de la vitesse. La vie, la mort, il joue avec, tout en nous mettant en garde sur le grand vide qui suit notre passage sur terre. Dans D pression nord, il porte un regard sur la société, où l’on ressent toute l’urgence de la vie, travesti en femme pour observer le monde, avec une humeur dépressive. Le coup de foudre est immédiat, exalté par une mélodie imparable et une musique poignante.

Musique de chambre, une quête perpétuelle de l’autre

Dans la quête de l’étreinte perpétuelle avec l’autre, avec Summer Slow 88, Le Noiseur se souvient des 45 tours de 1988 et l’incandescence d’une époque où la musique fédératrice se célébrait enlacé. Ce fut le paroxysme du slow, danse délaissée, et avec un talent pour pointer les paradoxes de nos existences, l’artiste souligne comment cela est passé trop vite.

L’EP s’achève avec Musique de chambre, morceau éponyme qui clôt cette virée dans une intimité épique, sur fond de cuivres, avec pudeur. Le premier chapitre d’un retour musical très attendu.

Le Noiseur, Musique de Chambre (Label : Un plan Simple) – Sortie le 24 janvier 2020

En concert le 17/01 et le 13/02 aux Trois Baudets, à Paris

 

Le Noiseur – Musique de Chambre

Frédéric Mignard