Note des spectateurs :
[Total : 0   Moyenne : 0/5]

Orgies Graphiques ou l’art du X en 50 affiches aux titres explicites pour contrebalancer la censure qui a rangé ce type de films dans la catégorie pornographique le 30 décembre 1975.

previous arrow
next arrow
Slider

Présentation de l’éditeur : Dès 1976 et pendant vingt ans, jusqu’à la disparition des derniers cinémas pornographiques, la censure interdit aux affiches de films X de montrer des images, trop explicites. Les publicitaires doivent alors déployer des trésors de créativité graphique et d’inventivité pour se jouer des contraintes et attirer les spectateurs. Les lolos de la pompiste comme l’infirmière, un bon coup, s’exposent en couleurs franches et en typos spectaculaires.
Retrouvez dans ce livre poster grand format 50 des plus belles affiches de la collection de Christophe Bier, prêtes à être détachées et encadrées.

Orgies Graphiques : des typos improbables, paillardes et déviantes

Le livre : La Maison Cocorico qui vient de proposer un excellent ouvrage sur Emmanuelle, signé par Marc Godin, propose encore un ouvrage historiquement décalé qui nous propose de revenir sur les années porno et la classification X qui a fait basculer une production nationale aux rapports sexuellement explicites dans le ghetto de salles spécialisées, aux revenus surtaxés.

La durée de vie de ces salles a été limitée par l’avènement de la VHS qui a rangé la pornographie dans l’intimité des foyers. Entre temps, les distributeurs comme Alpha France ou Impex ont joué sur les couleurs pompiers, des visuels publicitaires sobres dans l’allure, mais complètement ahurissant de vulgarité dans les titres et les sous-titres, pour vendre par les mots des produits alors encore tournés sur pellicule.

Orgies Graphiques recense donc 50 de ces visuels, issus de la collection personnelle de Christophe Bier, qui explore l’art publicitaire par l’absurde d’un premier degré verbalement explicite, paillard, déviant, totalement inconcevable à notre époque. Des titres comme Les Lolos de la pompiste ou Véronique nique nique appartiennent au registre paillard, d’autres comme Bouches lascives et porno appartiennent carrément à l’absurde (une « bouche porno », vraiment?), d’autres comme Adolescentes pour vicieux ou Petites filles pour grands vicieux complètent la sociologie d’une époque sans limite, prête à tout pour vendre à peu près n’importe quoi.

L’ouvrage de très grand format relève d’un impératif pour les collectionneurs de visuels cinématographiques.

Orgies Graphiques – 118 pages – Éditeur : Maison Cocorico