Note des lecteurs
Pochette de l'album de Zimmer
© H5, Roche Musique

Sortie : le 27 septembre 2019

Entre 2018 et 2019, Zimmer a aligné les morceaux électro minimalistes qui ont su attiser notre curiosité : Wildflowers, avec un featuring du chanteur australien du groupe Panama, nous avait séduit par sa simplicité envahissante. Mayans et son clip de dystopie nous avait tétanisés par son ambiance sombre en crescendo hypnotique, les touches de trance ambient de Rey avaient électrisé nos corps, mais avec la douceur des aubes bienveillantes… Il était donc temps de passer au format long.

Après des EP aux pochettes sublimes, des remixes efficaces, et des clips ahurissants, Zimmer a balancé 13 titres en forme de trip global, sans retour, dans un univers qui faire battre les veines de leurs résonances de dance-floor. Il est difficile de ne pas se sentir emporté par les infernaux Beast et Techno disco quand Make it happen, qui revient au format vocal, avec la collaboration de Panama, ne confine pas sa beauté à son seul univers sonore ; le clip 3D réalisé par Claire Palliser confirme l’envergure d’un univers qui, à l’instar des morceaux Bai ou de Dawn, n’hésite pas à plomber par son pessimisme. C’est l’un des meilleurs moments de cet album puissamment atmosphérique, à l’électro minimaliste, qui fait parfois gronder sa foudre quand il le faut (sur le bien-nommé Thunder par exemple).

Construit dans une progression qui frôle la perfection narrative dans sa construction sensorielle, ce premier album est une invitation aux songes éveillés les yeux fermés en clubbing ou lové dans l’intimité d’une soirée lounge.

Zimmer sera à la Maroquinerie à Paris le 15 janvier 2020.

Zimmer en concert à la maroquinerie, à Paris, le 20 janvier 2020
© H5, Roche Musique

Label : Roche Musique