Note des lecteurs

Anna contre Annabelle, les formules sont bien connues et le résultat artistique est franchement mauvais, toutefois, le premier est un bide, le second un sacré bon plan pour son distributeur.

Avec une Fête du Cinéma qui permettait aux chiffres de l’exploitation de connaître une formidable embellie, le top hebdo voit certaines productions connaître une chute assez importante. C’est notamment le cas de Spider-man Far From Home qui gamelle de 54% pour se contenter de 630 000 araignées dans une toile étalée sur 801 écrans. Le blockbuster réussit toutefois à dépasser les 2 millions d’entrées en 15 jours. Tom Holland devrait par ailleurs conserver une belle audience dans les semaines à venir et finir de compter ses ouailles entre 3.2 millions et 3.8 millions de fans, ce qui serait l’un des scores les plus élevés de la franchise hors trilogie originelle.

Spider-Man Far From Home a bon rester premier du classement hebdo, il est loin de provoquer l’adhésion de Toy Story 4 qui ne faiblit que de 35% en 3e semaine, et se retrouve logiquement à 30 000 spectateurs près, malgré 140 salles en moins. Woody et ses potes jouent dépassent les 3 millions de spectateurs. A titre de comparaison, c’est mieux que Toy Story 3 à ce même moment de sa carrière (566 000 / 2 759 000).

©2019 Disney/Pixar. All Rights Reserved.

Les deux premières nouveautés de la semaine arrivent en 3e et 4e positions. Le coup de théâtre, c’est la victoire d’Annabelle, la maison du mal, série B horrifique sur le blockbuster français Anna… A vrai dire, le spinoff de Conjuring réalise le moins bon démarrage de la trilogie, perdant 100 000 spectateurs depuis le précédent volet, à cette même étape de carrière, mais Warner peut s’enorgueillir d’avoir obtenu la meilleure moyenne du top 10 devant Toy Story 4, avec 1 069 spectateurs par écran. Il semblerait qu’Annabelle soit increvable.

Affiche française Annabelle 3
Crédits : Warner Bros Entertainment

Pour Luc Besson, c’est la catastrophe et l’on comprend d’autant plus les pourparlers sur l’acquisition d’EuropaCorp par un groupe américain. Anna réalise à peine 280 000 spectateurs pour sa première semaine, dans une combinaison pourtant généreuse de 657 écrans. Le film a été démoli par la presse ; la réputation de Luc Besson a été égratignée par les accusations de viol relayées par Le Monde, le jour de la sortie du film, et les jeunes ont littéralement fui ce film d’action à l’ancienne. Même Malavita (471 000) et Angel-A (327 000), pourtant considérés comme mineurs, n’ont pas connu pareils désaveux. En première semaine, durant l’été 2014, Lucy avait entrepris son exercice de séduction massive auprès de 1 515 000 curieux. Même Valerian avait démarré au-dessus des 1 300 000 tickets vendus.

Dernière entrée du top 10, Premier de la classe fait classe à moitié vide (132 000 bulletins dans 279 spectateurs). La comédie de Stéphane Ben Lahcene ne devrait pas laisser son empreinte sur l’exploitation estivale.

Parmi les grosses chutes, notons le gadin de 55% d’Ibiza avec Christian Clavier qui ne bénéficie pas d’un bon bouche-à-oreille. Avec 135 000 estivants en 2e semaine, la comédie n’a même pas dépassé les 450 000 touristes. C’est un score très insuffisant.

Ugly Dolls, affiche française
Copyrights 2019 STX Entertainment, Alibaba Pictures, Huaxia Film

Fin de carrière annoncée pour Men in Black : International qui perd également 50% de sa fréquentation et avance vers le million pour sa fin de carrière (51 000 entrées dans 394 salles, total de 934 000).

Increvable, Parasite se maintient, avec 91 000 spectateurs dans 425 salles (-32%), soit plus de 1 200 000 convertis au cinéma sud-coréen. Aladdin ne veut pas poser son fauteuil volant avec une baisse de 37% de ses entrées en 8e semaine. C’est même le film le plus ancien du top 10, avec un total de 2 328 000 spectateurs. Le Roi Lion devrait le pousser vers la sortie.

Avec 27 000 entrées dans 293 cinémas, Uglydolls n’a pas inquiété Toy Story 4, passant totalement inaperçu. Distribué par STX aux Etats Unis, le film avait à peine atteint les 20 millions de dollars de recettes. Avec la sortie prochaine de Comme des bêtes 2 et la belle résistance de Toy Story 4, sans oublier Le Roi Lion, les poupées super moches devraient avoir du mal à dépasser les 60 000 acheteurs. A suivre.