Note des lecteurs

Initialement prévu pour octobre 2017, le premier album de Louis Arlette – un nom qui ne s’invente pas – est apparu en février 2018, avec tout le potentiel mélodique qu’affirmait ses premiers morceaux sombres.

Dans son premier album, Sourire carnivore, Louis Arlette propose 12 morceaux calibrés. L’habilité du Monsieur, découvert par le duo Air, pour lequel il travailla, réside vraisemblablement dans sa force mélodique (Les Étaux, est l’une des pierres angulaires du projet).

Pas étonnant alors de le voir citer dans ses nombreuses références les Français d’Indochine. Le single Naufrage ou la chanson A la dérive sonnent comme des évidences patente et pourraient diminuer la force de son album, car pas de doute, c’est bien du Indochine que l’on entend, et non du sous-Indochine !

Label : Le Bruit Blanc / One Hot Minute / Wagram

Sa façon de chanter, sur les morceau plus rock A notre gloire et Sourire Carnivore (titre fondamental), s’inspirent davantage de Saez. Les morceaux, jusqu’aux paroles ne manquent pas d’allant et avec la constellation de sons électro qui se muent aux instruments purs, l’on reste subjugué.


Reste qu’à l’image des visuels peu cohérents des singles et EP, et la pochette très kitsch de l’album qui vend très mal le contenu bien plus méritant, Louis Arlette ne manque pas de talent, mais doit peut-être affiné davantage sa personnalité musicale pour se faire un nom.

Les trois titres à découvrir en priorité :
Sourire Carnivore
Les étaux
A notre gloire

Sortie CD Digipack, vinyle et streaming : le 09 février 2018 
Label : Le Bruit Blanc / One Hot Minute / Wagram

Découvrez le second album de Louis Arlette, le puissant La discorde.