Russ Tamblyn

Acteur, Danseur, Scénariste
Les aventures de Tom Pouce, l'affiche

Personal Info

  • Nationalité : Américain
  • Date de naissance : 30 décembre 1934 à Los Angeles (USA)
  • Crédits visuel : © 1958 Metro-Goldwyn-Mayer / Affiche : © Roger Soubie (d'après). Tous droits réservés.

Biographie

Note des spectateurs :
[Total : 0   Moyenne : 0/5]

Acteur, danseur et scénariste américain, Russ Tamblyn est né à Los Angeles dans une famille d’acteurs et se produit sur scène dès l’enfance. Il est repéré par l’acteur Lloyd Bridges et il tourne son premier long-métrage à 14 ans : Le garçon aux cheveux verts (Losey, 1948) où il n’a qu’un rôle très secondaire.

Le temps des seconds rôles

Il enchaîne alors les participations dans des productions comme Samson et Dalila (DeMille, 1949), Gun Crazy : le démon des armes (Lewis, 1950), Le père de la mariée (Minnelli, 1950) et sa suite Allons donc, papa ! (Minnelli, 1951).

Il est encore second rôle dans Sergent la terreur (Brooks, 1953), Les sept femmes de Barberousse (Donen, 1955), La dernière chasse (Brooks, 1956) et surtout La première balle tue (Rouse, 1956) où il exécute une chorégraphie impressionnante qui le fait repérer du grand public.

La notoriété, enfin !

Russ Tamblyn prend du galon avec Les plaisirs de l’enfer (Robson, 1957) qui lui vaut une nomination à l’Oscar du meilleur second rôle masculin. Mais c’est surtout Les aventures de Tom Pouce (Pal, 1958) où il interprète le rôle principal qui lui apporte la notoriété. Il enchaîne avec La ruée vers l’Ouest (Mann, 1960) et surtout West Side Story (Wise, 1961) où il incarne Riff. Rien ne semble plus l’arrêter dans son ascension. Il joue encore dans La conquête de l’Ouest (collectif, 1962) et La maison du diable (Wise, 1963), puis commence à tourner pour la télévision.

Chute dans le cinéma Z et renaissance(s)

Au cinéma, on le voit encore dans Les Drakkars (Cardiff, 1964), La guerre des monstres (Honda, 1966) et Les sadiques de Satan (Adamson, 1969). En peu de temps, sa carrière se délite et il se retrouve à tourner dans des séries B, voire Z. On le retrouve à l’affiche de Dracula contre Frankenstein (Adamson, 1971), The Last Movie (Hopper, 1971), Le gang des tueurs (Adamson, 1976), Commando Squad (Olen Ray, 1987) et After Shock (Harris, 1990).

David Lynch lui offre une sorte de rédemption en lui offrant le rôle de l’étrange docteur Jacoby dans sa série Twin Peaks (1989-1991), devenue culte depuis lors. La suite des années 90 n’est guère glorieuse, avec un nombre impressionnant de petites productions bis.

Russ Tamblyn connaît une nouvelle résurrection dans les années 2010 grâce à des réalisateurs cinéphiles. On le retrouve dans Drive (Refn, 2011), Django Unchained (Tarantino, 2012) et il retrouve son rôle du docteur Jacoby dans Twin Peaks : The Return en 2017.

Virgile Dumez

Filmographie

Trailers & Videos

trailers
x
Les aventures de Tom Pouce, l'affiche

Bande-annonce de La première balle tue (VO)

Acteur, Danseur, Scénariste

x