Lilli Carati

Actrice
La retape, l'affiche

Personal Info

  • Nationalité : Italienne
  • Date de naissance : 23 septembre 1956, à Varèse (Italie)
  • Date de décès : 20 octobre 2014, à Besano (Italie), à l'âge de 58 ans
  • Nom de naissance : Ileana Caravati
  • Crédit bandeau : Banner : L'alcova © 1985 Filmirage - Golden Hawk Entertainment - M.A.D. Film. Tous droits réservés.

Biographie

Note des spectateurs :
[Total : 0   Moyenne : 0/5]

Lilli Carati est l’un des destins tragiques du cinéma italien.

Promise au mannequinat dans les années 70, la jeune femme de 18 ans, a la beauté exceptionnelle, est seconde au concours national de Miss Italie, en 1974.

Ma copine de la fac : affiche du film

© Dania Film

Starlette sexy des années 70

Lilli Carati va multiplier les rôles au cinéma, alors que la production italienne est en grande forme. Elle tourne dans les genres à la mode comme la comédie sexy et devient coup sur coup La prof du bahut pour Michele Massimo Tarantini, et Ma copine de la fac pour Mariani Laurenti. Elle envahit les écrans italiens. Elle joue dans le polar urbain Un flic très spécial de Bruno Corbucci, avec Tomás Milián, et tourne pour Stelvio Massi dans SOS Jaguar Casse-gueule, aux côtés de Maurizio Merli. Elle est également du film érotique noir Violez les otages ! et de la production espagnole Buitres sobre la ciudad.

Accident de la route, dépression et films érotiques

Dans les années 80, Lilli Carati va connaître un violent accident de voiture qui va l’écarter des projecteurs entre 1981 et 1984.

En 1980-81, elle est encore à l’affiche de quelques productions locales comiques, comme Il marito in vacanza avec Renzo Montagnani, et Y a-t-il un fantôme dans mon lit ? et évidemment Mon curé va en boîte qui trouve leur place dans quelques cinémas de province.

Dépressive, sous les coups de crises d’angoisse qui la terrassent, Lilli Carati sombre dans la drogue dure. Elle tourne quatre films consécutifs avec Joe D’Amato destinés au cinéma, La retape, La femme pervertie, La fille au bas nylon et Lussuria. Alors qu’il envisage de la faire tourner dans un cinquième long, il doit renoncer en raison de l’état de santé préoccupant de l’actrice qui vient tout juste de passer la trentaine.

SOS jaguar, opération casse gueule affiche

© Cleminternazionale Cinematografica

La déchéance de Lilli Carati : drogues dures, pornos et tentatives de suicide

Influencée par le réalisateur et producteur spécialisé Giorgio Grand, la starlette des années 70 doit se tourner vers le cinéma à caractère pornographique pour pouvoir payer ses doses de drogue. Elle tournera au total cinq films. Détenue pour possession d’héroïne, la jeune femme tentera à plusieurs reprises de se suicider, en 1988 et 1989. Elle se retire avec fracas du métier qui l’a brisé.

Elle fait un retour médiatique en 2008 et envisage de revenir au cinéma. Mais le projet est avorté par un nouveau rebondissement tragique. Alors qu’elle démarre le tournage d’un thriller, on lui diagnostique une tumeur au cerveau qui l’emportera moins de deux ans plus tard, en 2014.

La carrière fulgurante de Lilli Carati fut jalonnée de drames, d’accidents et de tragédies qui en font l’une des personnalités tragiques du septième art. Paix à son âme.

Frédéric Mignard

La prof du bahut : l'affiche du film

© Dania Film, Medusa Distribuzione

Filmographie

Trailers & Videos

trailers
x
La retape, l'affiche

Bande-annonce de La retape

Actrice

x