Leos Carax

Réalisateur
Affiche de Holy Motors de Leos Carax

Personal Info

  • Nationalité : Français
  • Date de naissance : 22 novembre 1960 à Suresnes (France)
  • Crédit visuel : Holy Motors © 2012 Pierre Grise Productions. Design Affiche : Les Quatre Lunes. Tous droits réservés.

Biographie

Note des spectateurs :

Poète énigmatique et auteur singulier du cinéma français, Leos Carax jouit d’un prestige certain chez beaucoup de cinéphiles. Son parcours a pourtant été chaotique.

Leos Carax, l’enfant chéri du cinéma d’auteur eighties

Après un court-métrage (Strangulation blues, 1980) récompensé au Festival du jeune cinéma de Hyères, Leos Carax passe au format long et réalise Boy Meets Girl (1984), sélectionné à la Semaine de la Critique, et qui obtient le Prix de la Jeunesse. Poétique et référentiel, hommage au muet mais aussi aux cinémas de Cocteau et Godard, le film révèle un auteur insolite tout autant qu’énigmatique, mais aussi son interprète de prédilection, Denis Lavant.

Disposant d’un budget plus imposant, avec un duo de stars (Juliette Binoche et Michel Piccoli), Mauvais sang confirme le style de Carax, « quelque part entre les fulgurances de Murnau, les premiers films de Hitchcock ou de Griffith et Chaplin » (Alexandre Jourdain). Ces deux films font de Leos Carax l’enfant chéri du jeune cinéma d’auteur des années 80. Mais l’échec public (et en partie critique) des Amants du Pont-Neuf (1991), avec Binoche et Lavant, dont le tournage fut par ailleurs tourmenté, éloigne Carax du cinéma pendant la quasi-totalité des années 90.

La traversée du désert et le retour en grâce d’un auteur singulier

Leos Carax revient à la réalisation avec Pola X (1999), en compétition à Cannes, interprété par Guillaume Depardieu, Katerina Golubova et Catherine Deneuve. Le long métrage est mal accueilli par la presse et s’avère un naufrage commercial. Leos Carax ne remontera la pente qu’avec Tokyo ! (2008), coréalisé avec Michel Gondry et Bong Joon-ho, et dont il réalise le segment « Merde ». C’est un joli succès d’estime porté par un écho favorable à la section cannoise Un Certain Regard.

Quatre ans plus tard, Leos Carax est chaleureusement ovationné en compétition officielle avec Holy Motors (2012). Ce film audacieux et créatif porté par Denis Lavant et Édith Scob (en hommage à Franju) remet Carax au rang des cinéastes qui comptent. En 2021, le cinéaste, peu prolifique, est à nouveau sélectionné à Cannes pour Annette, sur une idée originale et la musique des Sparks, qui réunit Adam Driver et Marion Cotillard. Carax remporte le prix de la mise en scène.

Gérard Crespo

Filmographie (réalisateur, longs métrages)

  • 1984 : Boy Meets Girls
  • 1986 : Mauvais sang
  • 1991 : Les Amants du Pont-Neuf
  • 1999 : Pola X
  • 2008 : Tokyo ! (segment « Merde ») (coréalisé avec Michel Gondry et Bong Joon-ho)
  • 2012 : Holy Motors
  • 2021 : Annette
Affiche de Annette de Leos Carax
Illustrateur : RYSK © 2021 CG Cinéma. Tous droits réservés.

Filmographie

x