Jean-Claude Carrière

Scénariste, Écrivain
La piscine - affiche originale de Jacques Vaissier

Personal Info

  • Nationalité : Français
  • Date de naissance : 17 septembre 1931 à Colombières-sur-Orb (France)
  • Date de décès : 8 février 2021 à Paris (France)
  • Crédit visuel : © 1969 SNC / Affiche : © Jacques Vaissier

Biographie

Note des spectateurs :

Jean-Claude Carrière fut l’un des scénaristes les plus prestigieux du cinéma français. Des années 60 à 2020, il a collaboré avec Etaix, Buñuel, Forman, Wajda, Haneke ou Garrel, tout en ayant une activité d’écrivain et de dramaturge.

De Pierre Etaix à Volker Schlöndorff

Scénariste, écrivain, dramaturge et metteur en scène français, Jean-Claude Carrière aborde le cinéma en coréalisant deux courts métrages avec Pierre Etaix, Rupture (1961) et Heureux anniversaire (1961). Mais c’est en tant que scénariste qu’il devient l’une des personnalités les plus importantes du cinéma français, pour des récits originaux ou des adaptations.

S’il retrouve Pierre Etaix avec Yoyo (1965) et Le grand amour (1969), il se fait surtout remarquer en accompagnant la période française de Luis Buñuel, du Journal d’une femme de chambre (1964) à Cet obscur objet du désir (1977), en passant par Belle de jour (1967), La voie lactée (1969), Le charme discret de la bourgeoisie (1972) et Le fantôme de la liberté (1974). Jean-Claude Carrière collabore avec d’autres grands cinéastes et se voit associé aux réussites de Taking Off (1971) de Miloš Forman, La chair de l’orchidée (1975) de Patrice Chéreau et Le tambour de Volker Schlöndorff (Palme d’or Cannes 1979).

Jean-Claude Carrière, un scénariste majeur

Dans les années 80 et 90, sa réputation se confirme avec Sauve qui peut (la vie) (1980) de Jean-Luc Godard, Danton (1983) d’Andrzej Wajda, Max mon amour (1986) de Nagisa Oshima, L’insoutenable légèreté de l’être (1988) de Philip Kaufman et Cyrano de Bergerac (1990) de Jean-Paul Rappeneau. Il reste toujours au premier plan avec plusieurs longs métrages majeurs dont Le ruban blanc de Michael Haneke (Palme d’or Cannes 2009). Si Jean-Claude Carrière a cautionné une certaine « qualité française » avec La piscine (1969) et Borsalino (1970) de Jacques Deray, il écrit également le scénario de nombreux films d’auteur, de Retour à la bien-aimée (1979) de Jean-François Adam au Sel des larmes (2020) de Philippe Garrel, dernier titre de sa filmographie.

Jean-Claude Carrière a par ailleurs travaillé avec des cinéastes aussi divers que Jesús Franco, Alain Corneau, Philippe de Broca, Peter Brook et Julian Schnabel. Il est lauréat de plusieurs prix dont le César du meilleur scénario original pour Le retour de Martin Guerre (1982) de Daniel Vigne, le Molière de l’adaptation pour La Tempête (1991) et un Oscar d’honneur décerné en 2015. Jean-Claude Carrière est décédé le 8 février 2021 à l’âge de 89 ans.

Gérard Crespo

x