Note des spectateurs :
[Total : 0   Moyenne : 0/5]

Mort de l’acteur Soumitra Chatterjee. Vétéran du cinéma indien, Soumitra Chatterjee était l’interprète fétiche de Satyajit Ray qui l’avait révélé dans Le monde d’Apu (1959).

Soumitra Chatterjee vedette des plus beaux films indiens

Acteur, auteur et metteur en scène de théâtre, Soumitra Chatterjee débute au cinéma en 1959, après des études de littérature à l’université de Calcutta. Il interprète le rôle principal d’Apu adulte dans Le monde d’Apu/Apu Sansar, troisième volet de la célèbre trilogie de Satyajit Ray qui avait commencé avec La complainte du sentier/Pather Panchali et L’invaincu/Aparajito.

L’acteur devient dès lors l’un des interprètes favoris du grand cinéaste, dans des films qui lui apportent la notoriété internationale. Il est ainsi à l’affiche de La déesse (1960) et Trois filles (1961), dans lequel il campe le jeune diplômé du segment La conclusion. Soumitra Chatterjee joue ensuite le cousin lettré dans Charulata (1964) et le scénariste dans Le lâche (1965).

Dans les années 70, Satyajit Ray lui fait jouer l’un des quatre amis de Des jours et des nuits dans la forêt (1970), Gangacharan, le seul brahmane du village, dans Tonnerres lointains (1973), et le détective dans Le Dieu éléphant (1979).

Une  longévité de carrière remarquable

La décennie suivante le voit endosser le rôle de l’instituteur dans Le royaume des diamants (1980), de l’intellectuel bengalais dans La maison et le monde (1984), du médecin d’Un ennemi du peuple (1989) et du handicapé mental dans Les branches de l’arbre (1990). Soumitra Chatterjee, qui devient avec les années l’un des monuments du cinéma indien, collabore aussi avec d’autres réalisateurs.

Il est ainsi le protagoniste de Debdas (1979) de Dilip Roy et compose un second rôle dans La nuit bengali (1988), coproduction franco-britannico-suisse de Nicolas Klotz, aux côtés de Hugh Grant et John Hurt.

Toujours actif dans des années 90 à 2020, Soumitra Chatterjee obtient le prix du meilleur acteur aux National Film Awards (Oscars indiens) pour Podokkhep (2006) de Suman Gosh et aux Winter Film Awards (cinéma indépendant) avec Bridge (2016) de Amit Ranjan Biswas.

Soumitra Chatterjee décède des suites de la Covid-19 le 15 novembre 2020. Il était âgé de 85 ans.

Crédit visuel : © 2015 Les Films sans Frontières : Tous droits réservés.