Note des lecteurs

Après le single Niemand, Kompromat a sorti un premier album, Traum und Existenz, reflet d’un projet destroy au cœur duquel l’on retrouve les Français Vitalic et Rebeka Warrior.

Le DJ Vitalic et la vocaliste Rebeka Warrior (alias Julia Lanoë de Mansfield.TYA) pètent les plombs. Pour leur collaboration, ils troquent l’anglais de coutume pour l’allemand, pour un son techno radical, punk et destroy, loin de la synthpop des derniers Vitalic.

Le résultat est aussi déroutant que génial. Passé les expérimentations hystérico-cardiaques, la fascination nihiliste de Possession -un bijou-, et la trance de Niemand, l’idée d’un trip sensoriel extrême fait son chemin. L’objectif est de nous tenir sous hypnose jusqu’au terme de ces 11 morceaux déroutants. Le goût des cendres, en piste 8, est une sorte de paroxysme énigmatique qui remet en question notre propre pesanteur, pour une techno extatique sous influence aussi chimique que Chemical.

Après le Printemps de Bourge, le Trabendo à Paris, on retrouvera Kompromat sur scène le 28 juin à Garorock (Marmande), où ils côtoieront Ben Harper, DJ Snake, Therapie Taxi, Roméo Elvis, Lomepal ou Christine and the Queens. Ils seront aussi à Rock en Seine, le 23 août, aux côtés de The Cure, Major Lazer ou Aphex Twin.

Découvrez le vidéo-clip de Bertrand Mandico (Les garçons sauvages)

https://clivage.lnk.to/KOMPROMAT