Mary Astor

Actrice
Affiche française du Faucon maltais de John Huston

Personal Info

  • Nationalité : Américaine
  • Date de naissance : 3 mai 1906 à Quincy, Illinois (États-Unis)
  • Date de décès : 25 septembre 1987 à Los Angeles, Californie (États-Unis)
  • Crédit visuel : Copyright Warner Bros.

Biographie

Note des spectateurs :

Actrice américaine, Mary Astor est poussée vers le cinéma par son père dès son adolescence. Elle tourne quelques films anecdotiques vers 1921, mais devient une star grâce au triomphe de Beau Brummel (Beaumont, 1924) face à John Barrymore, avec qui elle a une liaison. Ils se retrouvent à l’affiche de Don Juan (Crosland, 1926). Elle est alors considérée comme une étoile montante et joue en vedette de Rose of the Golden West (Fitzmaurice, 1927).

Malheureusement pour elle, l’arrivée du parlant bouleverse son ascension et la Fox dénonce son contrat. Elle ne renonce pourtant pas et tourne pour tous les studios. On la retrouve à l’affiche de La belle de Saïgon (Fleming, 1932), tandis que les frasques de sa vie privée font la une des journaux people.

Elle retrouve des emplois plus sérieux dans Dodsworth (Wyler, 1936), et Le prisonnier de Zenda (Cromwell, 1937), mais c’est l’année 1941 qui sera importante pour elle. Elle y est à l’affiche du Grand mensonge (Goulding) qui lui offre un Oscar du meilleur second rôle féminin et surtout du Faucon maltais (Huston) : son interprétation de Brigid O’Shaughnessy au côté de Humphrey Bogart est la plus célèbre de sa carrière.

Elle tente la comédie avec Madame et ses flirts (Sturges, 1942), puis se spécialise dans les personnages de mère de famille attentionnée. Mary Astor anime ainsi Le chant du Missouri (Minnelli, 1944), La furie du désert (Allen, 1947) et Les quatre filles du docteur March (LeRoy, 1949).

Avec le déclin de son étoile, elle commence à boire plus que de raison, ce qui l’éloigne un peu plus des écrans. On retrouve Mary Astor à la télévision dans des séries et quelques films comme L’étreinte fatale (Oswald, 1956), Le virage du diable (Wilde, 1957) et Les lauriers sont coupés (Ferrer, 1961). Elle abandonne définitivement les écrans après Chut, chut, chère Charlotte (Aldrich, 1964).

Mary Astor décède en 1987 à l’âge de 81 ans.

Virgile Dumez

Filmographie

Trailers & Videos

trailers
x
Affiche française du Faucon maltais de John Huston

Bande-annonce de Chut, chut, chère Charlotte (VO)

Actrice

x