Marc Dudicourt

Acteur
Marc Dudicourt dans Les Nouvelles aventures de Vidocq

Personal Info

  • Nationalité : Français
  • Date de naissance : 6 mai 1932 à Amiens (France)
  • Date de décès : 1er mai 2021 à Paris (France)
  • Crédit visuel : Les Nouvelles aventures de Vidocq © 1971 ORTF. Tous droits réservés.

Biographie

Note des spectateurs :

Passionné de cinéma d’animation, Marc Dudicourt se fait embaucher dans l’atelier de dessin du réalisateur et producteur Jean Image. Il change ensuite de voie en suivant les cours d’art dramatique du Théâtre national populaire (TNP) dont il devient l’un des piliers, avant d’intégrer la Comédie de l’Est. De 1959 à 1996, Marc Dudicourt aura joué Shakespeare, Dumas, Tchekhov, Feydeau ou Guitry, collaborant avec Roger Planchon puis d’autres géants du théâtre comme Armand Gatti, Antoine Bourseiller, Jacques Mauclair et Jérôme Savary.

Marc Dudicourt débute au cinéma en 1963 et interprète des seconds rôles pendant plus de trente ans. Soldat allemand dans La vie de château (1965) de Jean-Paul Rappeneau, lieutenant dans Le roi de cœur (1966) de Philippe de Broca, homme au tambour dans Le voleur (1967) de Louis Malle, ou commissaire dans La bande à Bonnot (1968) de François Forestier, il marque ses apparitions d’un vrai professionnalisme.

On le retrouve en député dans Les mariés de l’an II (Rappeneau, 1971), gardien du ministère dans L’incorrigible (de Broca, 1973), ou inspecteur dans Sérieux comme le plaisir (1975) de Robert Benayoun.

Entre-temps, Marc Dudicourt est devenu un visage familier du petit écran avec son personnage de Flambart dans la série Les nouvelles aventures de Vidocq (1971), aux côtés de Claude Brasseur et Danièle Lebrun, et dans plusieurs pièces de l’émission « Au théâtre ce soir ». On le revoit au cinéma, commissaire dans On a volé la cuisse de Jupiter (de Broca, 1980), le Loup dans Polar (1984) de Jacques Bral, président dans Nuit d’ivresse (1986) de Bernard Nauer, ou cafetier dans Frantic (1988) de Roman Polanski.

Il fréquente encore les studios de cinéma dans les années 90, marquis dans Justinien Trouvé ou le bâtard de Dieu (1993) de Christian Fechner, prêtre dans Zadoc et le bonheur (1995) de Pierre-Henry Salfati, ou comédien dans Beaumarchais, l’insolent (1996) d’Édouard Molinaro. Il se consacre exclusivement à la télévision par la suite et se retire en 2006. Marc Dudicourt est décédé le 1er mai 2021 à l’âge de 88 ans.

Gérard Crespo

x