Jacques Villeret

Acteur
Le dîner de cons, affiche du film de Francis Veber

Personal Info

  • Nationalité : Français
  • Date de naissance : 6 février 1951 à Tours (France)
  • Date de décès : 28 janvier 2005 à Évreux (France)
  • Crédit photo : Bête mais discipliné © 1979 StudioCanal Image - Films Ariane - Roissy Films / Illustration : René Ferracci © ADAGP Paris, 2020. Tous droits réservés.
  • Crédit visuel : Affiche : Marc Paufichet © Gaumont - EFVE - TF1 Film Productions 1998 Tous droits réservés

Biographie

Note des spectateurs :

Acteur français, Jacques Villeret découvre les joies du théâtre à l’adolescence. Il suit les cours du Conservatoire de Tours, puis de Paris. Il est découvert par Yves Boisset qui lui donne sa chance au cinéma dans R.A.S. (1973), puis Dupont Lajoie (1975). Il tourne également pour Jacques Rozier dans Les Naufragés de l’île de la Tortue (1976), mais c’est surtout Claude Lelouch qui lui offre enfin ses premiers rôles majeurs dans Toute une vie (1974), Le bon et les méchants (1976), Si c’était à refaire (1976), Un autre homme, une autre chance (1977), Robert et Robert (1978) pour lequel il obtient le César du meilleur second rôle masculin, A nous deux (1979), Les uns et les autres (1981) et Edith et Marcel (1983).

Malgré une tentative avortée de devenir un comique de premier plan avec Bête, mais discipliné (Zidi, 1979), Jacques Villeret connaît enfin la célébrité grâce à son rôle dans La soupe aux choux (Girault, 1981). On l’apprécie également en parodie d’Hitler dans Papy fait de la résistance (Poiré, 1983), ou encore derrière Bébel dans Les morfalous (Verneuil, 1984) et Hold up (Arcady, 1985).

Jacques Villeret rencontre enfin le succès en tête d’affiche avec la comédie Black Mic-Mac (Gilou,1986). Il est aussi en haut de l’affiche des Frères Pétard (Palud, 1986) avec Gérard Lanvin. Toutefois, il révèle l’étendue de son registre dans L’été en pente douce (Krawczyk, 1987) où il incarne un handicapé mental.

Le début des années 90 lui est moins favorable, avec des films moins marquants. Sa carrière est totalement relancée par Le dîner de cons (Veber, 1998) pour lequel Jacques Villeret décroche le César du meilleur acteur. Dès lors, Villeret tourne beaucoup avec Jean Becker (Les enfants du marais, Un crime au paradis, Effroyables jardins). Mais l’acteur connaît également le succès avec Malabar Princess (Legrand, 2004), Vipère au poing (de Broca, 2004) et Les âmes grises (Angelo, 2005) où il est remarquable.

Sous l’emprise de l’alcool depuis de nombreuses années, Jacques Villeret voit sa santé se détériorer et il décède prématurément à l’âge de 53 ans en 2005.

Virgile Dumez 

Filmographie

Trailers & Videos

trailers
x
Le dîner de cons, affiche du film de Francis Veber

Bande-annonce de Le dîner de cons

Acteur

x