Géraldine Pailhas

Actrice
Afficjhe d'Une vie à t'attendre de Thierry Klifa

Personal Info

  • Nationalité : Française
  • Date de naissance : 8 janvier 1971 à Marseille (France)
  • Crédit visuel : © 2004 Les Films du Kiosque. Tous droits réservés.

Biographie

Note des spectateurs :

César du meilleur espoir féminin en 1992, Géraldine Pailhas a tourné avec Beineix, Pialat et Ozon.

De la danse à l’art dramatique

Formée à la danse classique, Géraldine Pailhas débute au cinéma en 1988 avec un petit rôle de danseuse dans Trois places pour le 26 (1988) de Jacques Demy. Elle obtient le César du meilleur espoir féminin pour La neige et le feu (1991) de Claude Pinoteau. La jeune actrice est ensuite la partenaire d’Yves Montand dans IP 5 – L’île aux pachydermes (1992) de Jean-Jacques Beineix, puis celle de Gérard Depardieu dans Le garçu (1995), le dernier long métrage de Maurice Pialat.

Cette même année, elle donne une dimension internationale à sa carrière en jouant dans Don Juan de Marco de Jeremy Leven, aux côtés de Johnny Depp, Marlon Brando et Faye Dunaway. Le film est un échec, mais Géraldine Pailhas rebondit avec le succès de la comédie Les randonneurs (1997) de Philippe Harel.

Géraldine Pailhas, une carrière régulière entre films grand public et cinéma confidentiel

Dans les années 2000, Géraldine Pailhas incarne l’épouse de Daniel Auteuil dans L’adversaire (2002) de Nicole Garcia, et une call-girl de luxe dans Le coût de la vie (2003) de Philippe Le Guay pour lequel elle est nommée au César de la meilleure actrice dans un second rôle. Elle est aussi à l’aise dans l’univers de François Ozon (5×2, 2004) que dans les castings choraux de Thierry Klifa, qui la dirige dans Une vie à t’attendre (2004), Le héros de la famille (2006) et Les yeux de sa mère (2011). Robin Campillo (Les revenants, 2004), Pascal Bonitzer (Je pense à vous, 2006), et son compagnon Christopher Thompson (Bus Palladium, 2010) la sollicitent également.

Géraldine Pailhas accède ensuite aux rôles de mère avec Jeune et jolie (2013) d’Ozon, qui lui vaut une autre nomination au César du meilleur second rôle féminin. Elle privilégie ensuite un cinéma confidentiel avec Louis-Ferdinand Céline (2016) d’Emmanuel Bourdieu ou Le semeur (2017) de Marine Francen. On la retrouve en sœur de romancière dans Tout s’est bien passé (2021) de François Ozon, présenté en compétition officielle au Festival de Cannes.

Gérard Crespo

Filmographie

x