Fernando Leon de Aranoa

Réalisateur, Scénariste, Producteur
El buen patron, l'affiche

Personal Info

  • Nationalité : Espagnol
  • Date de naissance : 26 mai 1968 à Madrid (Espagne)
  • Crédits visuel : © 2021 Básculas Blanco - Crea SGR - Instituto de la Cinematografía y de las Artes Audiovisuales (ICAA) - MK2 Films - Orange - Radio Televisión Española (RTVE) - Reposado Producciones - Televisió de Catalunya (TV3) - The MediaPro Studio / Affiche : Metanoia. Tous droits réservés.

Biographie

Note des spectateurs :

Réalisateur, scénariste, producteur et écrivain espagnol, Fernando Leon de Aranoa a d’abord étudié le cinéma à l’université de Madrid. Une fois diplômé, il a commencé à écrire pour la télévision dès 1992 et a tenté l’aventure de la réalisation en 1995 avec le court-métrage Sirenas. Toutefois, c’est son premier long intitulé Familia (1996) qui le fait repérer des critiques. Le film reçoit plusieurs prix dans les festivals et décroche un Goya du réalisateur le plus prometteur en 1998. Après un retour à la case écriture, il livre Barrio (1998), drame intense qui gagne 3 Goya dont celui du meilleur réalisateur et du meilleur scénario, ainsi que 4 prix au Festival de San Sebastian.

Les lundis au soleil, l'affiche

© 2002 Colifilms Distribution / Affiche : Vanessa Vérillon. Tous droits réservés.

En 2001, Fernando Leon de Aranoa réalise le documentaire Caminantes et se lance dans l’écriture du thriller horrifique Fausto 5.0 (Ollé, 2001). Mais c’est l’année suivante que le cinéaste est véritablement révélé au grand public avec Les lundis au soleil (2002) qui casse la baraque en Espagne. Le métrage rafle 5 Goya dont celui du meilleur film, du meilleur réalisateur et du meilleur acteur pour Javier Bardem. En France, le film mobilise 152 343 spectateurs, confirmant le peu d’appétence du public français pour le cinéma espagnol hors Almodovar. Ce beau succès permet au réalisateur de devenir son propre producteur à travers sa société Reposado.

Son drame suivant intitulé Princesas (2005) sur le quotidien de deux prostituées continue à indifférer en France avec seulement 17 598 hispanophones dans les salles. Pourtant, les Espagnols sont toujours présents pour célébrer cet auteur avec 3 Goya supplémentaires. En 2007, le réalisateur revient au documentaire avec le film collectif Invisibles (2007). Le réalisateur connaît une première contre-performance en Espagne avec Amador (2010) qui ne marque pas les esprits.

Après une période incertaine où le cinéaste opte pour l’écriture de romans (deux publiés entre 2010 et 2013), celui-ci revient sur le devant de la scène avec A Perfect Day : un jour comme un autre (2015) qui profite de la présence d’un casting international : Tim Robbins, Benicio Del Toro, Mélanie Thierry et Olga Kurylenko. Pourtant, le film n’attire que 78 014 spectateurs français. Il remporte le Goya du meilleur scénario, mais échoue sur les sept autres nominations. Il faut dire que le film est sympathique, mais pas inoubliable.

En 2016, il tourne un documentaire sur le mouvement politique de gauche Podemos : Política, manual de instrucciones. Puis, il retourne à la fiction avec un saisissant biopic sur Escobar (2017) porté par l’interprétation impressionnante de Javier Bardem et de Penelope Cruz. Si ce biopic a été moins chanté par les critiques, il a obtenu un beau succès international. Avec 424 387 entrées, il s’agit du plus beau succès public du cinéaste en France. En 2018, le cinéaste est redevenu scénariste pour la série La peste et il revient à la réalisation avec El buen patrón (2021), à nouveau porté par l’excellent Javier Bardem. Le métrage sort fin juin 2022 en France.

Virgile Dumez

Filmographie :

Réalisateur :

  • 1994 : Sirenas (court-métrage)
  • 1996 : Familia
  • 1998 : Barrio
  • 2001 : Caminantes (documentaire)
  • 2002 : Les Lundis au soleil (Los lunes al sol)
  • 2005 : Princesas
  • 2007 : Invisibles (documentaire, segment Buenas noches, Ouma)
  • 2010 : Amador
  • 2015 : Un jour comme un autre (A Perfect Day)
  • 2016 : Política, manual de instrucciones (documentaire)
  • 2017 : Escobar (Loving Pablo)
  • 2021 : El buen patrón
x