Coluche

Acteur
Affiche de Tchao pantin de Claude Berri

Personal Info

  • Date de naissance : 28 octobre 1944 à Paris (France)
  • Date de décès : 19 juin 1986 à Opio (France)
  • Crédit visuel : © 1983 Pathé Renn Production. Tous droits réservés. / Banzai © 1983 Illustrateur : Mascii - Copyrights: Pathé Films

Biographie

Note des spectateurs :
[Total : 0   Moyenne : 0/5]

Né Michel Colucci, Coluche participe à la naissance du Café de la Gare créé par Romain Bouteille en 1970. Il se lance ensuite dans des spectacles en solo, tout en étant actif à la télévision et sur les ondes.

L’histoire d’un mec

Son sketch C’est l’histoire d’un mec marque le début d’une série de succès où, vêtu d’une salopette à rayures bleues et d’un tee-shirt jaune, le nez peint en rouge, il incarne des beaufs grossiers et haineux avec un humour noir jubilatoire. Sa verve antimilitariste et ses propos défiant le politiquement correct suscitent des controverses qui lui assurent la notoriété, tout en le rendant populaire.

Il aborde le cinéma avec des petits rôles, paysan injurieux dans Peau d’âne (1970) de Jacques Demy, patron de café dans Laisse aller… c’est une valse ! (1971) de Georges Lautner, ou travailleur de jour dans Elle court, elle court la banlieue (1973) de Gérard Pirès. Il apparaît aussi dans des films post-soixante-huitards, tels L’An 01 de Jacques Doillon ou Themroc de Claude Faraldo, cette même année 1973.

Après un premier rôle dans Les Vécés étaient fermés de l’intérieur (1976) de Patrice Leconte, Coluche devient une vedette du cinéma comique français commercial, loin de l’image associée à son personnage et ses sketchs. On le voit ainsi en partenaire de Louis de Funès dans L’Aile ou la cuisse (1976) de Claude Zidi, roi Gros Pif 1er dans Vous n’aurez pas l’Alsace et la Lorraine (1977) de Claude Monnet, Inspecteur la Bavure (1980) pour Claude Zidi, ou agent double dans Signé Furax (1981) de Marc Simenon. Il joue même de la corde sensible dans Le Maître d’école (1981) de Claude Berri.

Coluche, de Zidi à Claude Berri et Dino Risi

Après les redoutables Deux heures moins le quart avant Jésus-Christ (1982) de Jean Yanne et Banzaï (1983), de Claude Zidi, il se livre à une composition plus nuancée dans La Femme de mon pote (1983) de Bertrand Blier, aux côtés d’Isabelle Huppert et Thierry Lhermitte. Mais le film est un échec. Le triomphe de Tchao pantin de Claude Berri, la même année, semble marquer un tournant dans sa carrière. Ce polar lui permet d’aborder un registre purement dramatique dans lequel personne ne l’attendait, et lui vaut de recevoir le César du meilleur acteur.

Mais la gaudriole revient en 1984 avec La Vengeance du serpent à plumes de Gérard Oury, Les Rois du gag de Claude Zidi, et Le Bon roi Dagobert de Dino Risi. Le cinéaste italien lui donne toutefois son deuxième grand rôle en 1985, celui du militaire déséquilibré mental dans Le Fou de guerre.

Coluche, qui s’était par ailleurs lancé dans l’action caritative (la création des Restos du cœur), trouve la mort dans un accident de moto en 1986. Un biopic lui a été consacré, Coluche, l’histoire d’un mec (Antoine de Caunes, 2008), avec François-Xavier Demaison.

Gérard Crespo

Filmographie

Trailers & Videos

x
Affiche de Tchao pantin de Claude Berri

Bande-annonce de Banzaï

Acteur

Bande-annonce de Themroc

x