Pour ce mercredi 15 janvier 2020, enfin du mouvement dans les salles, avec l’entrée en fanfare du belliqueux 1917 qui réalise de très loin le meilleur démarrage de ces 3 premières semaines de 2020 en première séance.

Les sorties du 15 janvier 2020

Avec 2 951 entrées en première séance, 1917 fait exactement ce que son distributeur attendait. Autant de monde pour une œuvre sur le premier conflit mondial relève de l’exploit. Les bonnes critiques, la promo solide, le Golden Globe du Meilleur Film ont aidé. La présence dans 33 cinémas également, ce qui enlève d’ailleurs du panache à sa moyenne qui ne dépasse pas les 90.

Le reste des nouveautés est peu vaillant, Selfie et Une belle équipe, deux comédies françaises, s’essayant à imposer une comédie le même jour. L’avantage en entrées revient à Blanche Gardin et à ses potes, grâce à 607 spectateurs contre 479 pour la comédie plus grand public de Mohamed Hamidi, avec Kad Merad. Toutefois, comme cette dernière, appuyée par Gaumont, n’était présente que dans 13 salles, contre 20 pour Selfie, la comédie du collectif bienveillant remporte au moins la victoire de la moyenne.

Swallow : l'affiche du prix du jury à Deauville
Artwork : Check Morris

Autre production française à se distinguer, Je ne rêve que de vous impose sa version de l’Histoire, celle aussi de Laurent Heynemann cinéaste rare, auprès de 442 spectateurs, dans 11 salles : moyenne au-dessus des deux comédies, à savoir de 40 par écran.

Surprise dans le cinéma de genre. L’éthéré et étrange Swallow (Prix du Jury à Deauville) est un succès (418 dans 7 salles) quand The Grudge est au bout du rouleau dès sa première séance. Le reboot du remake, assez calamiteux par ailleurs, a fait bailler 245 spectateurs dans 12 cinémas, affichant la pire moyenne des nouveautés (20 nostalgiques de trames de fantômes japonais vengeurs par écran).

Proposé au MK2 Bibliothèque, à raison de deux séances le mercredi, samedi et dimanche, le manga Violet Evergarden, diffusé par Eurozoom, réalise un score épatant : 228 spectateurs pour cette première séance qu’on imagine pleine…

Frédéric Mignard / Source : CBO Box-Office