Note des spectateurs :
[Total : 0   Moyenne : 0/5]

Crédit photo : Copyright 40 Acres & A Mule Filmworks

Spike Lee sera le Président du Jury de la 73e édition du Festival de Cannes qui se tiendra du 13 au 22 mai.

« Tout au long de ma vie, les événements heureux me sont arrivés de façon inopinée sans que je m’y attende. Quand on m’a appelé pour devenir Président du Jury de Cannes en 2020, je n’en suis pas revenu, j’étais à la fois heureux, surpris et fier. À titre personnel, le Festival de Cannes (outre le fait qu’il soit le plus grand festival de cinéma au monde – sans vouloir offenser qui que ce soit) a eu un impact énorme sur ma carrière de cinéaste. On pourrait même aller jusqu’à dire que Cannes a façonné ma trajectoire dans le cinéma mondial. »

Cette déclaration de Spike Lee a suivi l’annonce de sa nomination. Depuis 2010, cette fonction a été attribuée à Tim Burton, Robert De Niro, Nanni Moretti, Steven Spielberg, Jane Campion, les frères Coen, George Miller, Pedro Almodóvar, Cate Blanchett et Alejandro González Iñárritu, dont le jury avait donné l’an dernier la Palme d’or à Parasite de Bong Joon-ho.

Spike Lee, spécialiste d’un cinéma défendant la communauté afro-américaine et révélant les problèmes sociaux et identitaires des minorités, avait lui-même présenté des films à Cannes, le dernier en date, BlacKkKlansman – J’ai infiltré le Ku Klux Klan, ayant obtenu le Grand Prix en 2018. Auparavant, la Croisette avait projeté Nola Darling n’en fait qu’à sa tête (She’s Gotta Have It), Prix de la jeunesse à la Quinzaine des Réalisateurs (1986), Do the Right Thing (compétition officielle 1989), Jungle Fever (compétition officielle 1991), Girl 6 (hors compétition 1996), Summer of Sam (Quinzaine des Réalisateurs 1999), et Ten Minutes Older (Un Certain Regard 2002). Spike Lee est aussi le réalisateur d’autres films dont Mo’Better Blues (1990), Malcolm X (1992) et La 25e heure (2002).

Outre les prix mentionnés, celui qui a dirigé Denzel Washington, Wesley Snipes et Edward Norton a remporté de multiples récompenses dont l’Oscar du meilleur scénario adapté pour BlacKkKlansman, un Oscar d’honneur et un César d’honneur.

Gérard Crespo