Headbangers et nostalgiques de la Britpop qui dépote des années 90, préparez les bons sons des Mush. Le quatuor de Leeds vient s’attaquer à la « Gig Economy », avec l’album 3D Routine, et porte en eux les gènes d’une jeunesse profondément sociale et révoltée, qui veut en découdre avec la réalité économique brutale du Royaume-Uni.

Remontés contre Boris Johnson, le paysage professionnel qui recadre la jeunesse, l’enlisant dans l’endettement et l’écarte de la propriété, alors que l’uberisation caractérise la routine grise de leur mode de vie 2.0., les Mush, dans l’album 3D Routines, abordent des thèmes contemporains comme la cherté du logement, avec la vivacité de morceaux entraînants, où les riffs de guitare savent saturer les oreilles, comme ceux de Revising my fee, qui ne se fait pas l’économie de 5 bonnes minutes toniques. Toute l’incroyable énergie d’un son qui arrache les postérieurs de leurs sièges pour les propulser dans la transe et les bousculades des concerts agités d’une musique qui ne veut décidément pas disparaître. Ils seront d’ailleurs en concert en France en avril à l’occasion de trois dates, dont une parisienne.

L’album 3D Routine comprend pas moins de 12 titres, dont les singles Eat the Etiquette et Revising my fee, tous deux d’ores et déjà disponibles en streaming.

Ce debut album, qui ne fait pas dans la facilité de la récupération de tous les premiers morceaux de cette jeune formation, pourtant porteurs, est en précommande sur son site dès à présent. Les formats physiques se déclinent en CD, vinyle orange en édition limitée, et vinyle standard.

Mush, 3D Routine (Label : Memphies Industries) – Sortie le 14 février 2020

En concert : le 7 avril 2020, au Supersonic, à Paris, le 8 avril au Sonic, à Lyon, et le 10 avril au Pzzle Festival, au Grand Mix de Lille.

Frédéric Mignard