Nouveau supergroupe constitué des Limiñanas, Anton Newcombe (du Brian Jonestown Massacre) et Emmanuelle Seigner au chant, L’Epée nous propose un premier album aux sonorités sixties qui séduit, malgré une trop grande uniformité des chansons proposées.

Gros succès indépendant de 2017, l’album des Limiñanas intitulé Shadows People a confirmé les espoirs placés dans cette formation venue de Perpignan. Le titre éponyme de ce disque était d’ailleurs chanté par Emmanuelle Seigner, tandis que la production était assurée par Anton Newcombe. Depuis cette rencontre heureuse, les compères ont fini par collaborer régulièrement au point de fonder ce que l’on appelle un supergroupe (une nouvelle formation constituée de plusieurs membres de groupes différents). Son nom est L’Epée et leur premier album intitulé Diabolique est sorti depuis début septembre.

Très influencé par le rock garage et le shoegazing, Anton Newcombe apporte une certaine rugosité aux sons déployés dans cet album, tandis que les Limiñanas continuent à explorer un univers musical dont le curseur est coincé quelque part entre les années 60 et 70. Les compositions sont généralement minimalistes sur le plan de la rythmique – très rock sixties – et nappées de guitares saturées. On se croirait revenu à l’époque des chansons pop de Gainsbourg. Sentiment renforcé par la présence vocale d’Emmanuelle Seigner, à la voix éthérée qui nous rappelle les prestations des interprètes féminines de l’homme à tête de chou.

Le résultat est donc particulièrement séduisant et parfaitement cohérent. Trop peut-être, puisque la plupart des titres s’enchaînent sans que l’un se détache par rapport aux autres. Au petit jeu des préférences : on aura donc du mal à se prononcer, même si on peut avoir un faible pour La brigade des maléfices, Ghost Rider ou encore Sprinfield 61. Si les arrangements sont excellents et l’album est objectivement une réussite, l’auteur de ces lignes préfère ceux de la formation Limiñanas qui parvient à dégoupiller régulièrement des titres mémorables qui font un peu défaut ici.

Le groupe sera sur la scène de La Cigale à Paris, le 14 décembre 2019.

 Virgile Dumez

En concert

  • 11/12/19 – ROUEN – Le 106
  • 12/12/19 – BRUXELLES (Belgique) – Le Botanique
  • 14/12/19 – PARIS – La Cigale
  • 15/12/19 – LILLE – L’Aéronef
  • 17/12/19 – LYON – L’Épicerie Moderne
  • 18/12/19 – TOULOUSE – Le Bikini
  • 19/12/19 – BORDEAUX – Rock School Barbey
  • 20/12/19 – PERPIGNAN – El Mediator

Ecouter l’album ici / Tous les clips ici

L'épée prépare le Diabolique tour
© Medhi Benkler