Mercredi 6 Novembre 2019. Fort d’une combinaison implacable de 28 écrans La Belle époque lamine la concurrence sur Paris 14h.

Retour sur les premières séances : avec 3 081 entrées, La Belle époque prouve que le cinéma français de qualité peut encore attirer. Le film de Nicolas Bedos, présenté à Cannes, fait sensation, avec 3 081 spectateurs dans 28 salles, sa moyenne de 110 spectateurs par écran est impériale.

La deuxième meilleure moyenne de la séance revient à Place des victoires, de Yoann Guillouzouic qui s’installe à 106 spectateurs dans les deux cinémas généreux qui lui ont fait une place.

Du côté des sorties attendues, Midway est un plantage, avec 775 soldats dans 18 salles. A vrai dire, son affiche évoque un certain Pearl Harbour de Michael Bay (un échec) et se refuse de mettre de l’humain (ou de l’acteur), en avant : bref, la démarche de Metropolitan FilmExport était risquée. Elle ne semble pas fonctionner. On verra ce que cette réalisation de Roland Emmerich donnera sur les 403 cinémas le programmant sur tout le territoire.

Déception pour Adults in the room qui ne passionne pas les foules, à cette heure de la journée. Costa-Gavras se contente de 533 spectateurs, mais aussi de seulement 12 cinémas, et cela, c’est bien dommage.

Parmi les sorties du jour, J’ai perdu mon corps (416 entrées dans 30 salles), Et puis nous danserons (227 / 5) et L’audition (129 / 6) connaissent des fortunes d’art et essai diverses.

On est déçu des 86 entrées de Furie, distribué par New Story, proposition de cinéma de genre français qui a été limitée à 3 cinémas et se voit donc souffrir de l’une des pires moyennes par écran de ces premières séances.

Frédéric Mignard  / Source : CBO Box-office