Photo : Isabelle Huppert et Florence Giorgetti dans La Dentellière de Claude Goretta – Copyright : Action Films / Citel Films / Filmproduktion Janus / FR3 (France 3)

De la copine d’Isabelle Huppert dans La Dentellière à la tolière d’Un couteau dans le cœur de Yann Gonzalez, Florence Giorgetti fut un second rôle précieux du cinéma.

Florence Giorgetti a été l’un des piliers de la scène française, des Troyennes d’Euripide, mis en scène par Michael Cacoyannis au TNP Chaillot et au Festival d’Avignon (1965-66), à Inventaires de Philippe Minyana, mis en scène par Robert Cantarella au Théâtre de poche Montparnasse (2013). Le grand public et les cinéphiles ont pu découvrir cette comédienne subtile dans des seconds rôles au cinéma, où ses apparitions étaient toujours remarquées. Détenue dans La Cavale (1971) de Michel Mitrani, invitée à La Grande bouffe (1973) de Marco Ferreri, voyageuse dans Calmos (1976) de Bertrand Blier, voix française d’Angela Molina dans Cet obscur objet du désir (1977) de Luis Buñuel, directrice de théâtre dans San-Antonio ne pense qu’à ça (1981) de Joël Séria, ou voyante dans Viva Laldjérie (2004) de Nadir Moknèche, elle a eu une prédilection pour les films d’auteur.

Sa plus mémorable interprétation fut sans doute celle de la copine extravertie d’Isabelle Huppert dans La Dentellière (1976) de Claude Goretta (d’après le roman de Pascal Lainé), un personnage qui contrastait avec la réserve de Pomme, la protagoniste. Sa composition lui valut une nomination au César de la meilleure actrice dans un second rôle. Florence Giorgetti a également tourné sous la direction de Georges Lautner, Paul Vecchiali, Manuel Poirier et Danièle Dubroux. Son dernier rôle au cinéma fut celui d’une tôlière dans le singulier Un couteau dans le cœur (2018) de Yann Gonzalez. Florence Giorgetti était l’ex-épouse de Pierre Arditi. Elle vient de nous quitter à l’âge de 75 ans.