Note des lecteurs

Semaine du 28 août 2019 : le cinéma commercial cartonne, les films d’auteurs décrochent.

La rentrée a sonné pour le cinéma français. Et c’est donc La vie scolaire de Grand Corps Malade et Mehdi Idir qui récupère la première place. Beau carton annoncé pour la comédie qui aligne bonnes critiques et buzz viral. 485 000 entrées dans 375 salles… C’est la meilleure moyenne par écran, avec 1 294 spectateurs par écran.

La vie scolaire de Grand Corps Malade
© Gaumont Distribution

Seconde entrée du classement, le film d’épouvante Wedding Nightmare est aussi un carton : 233 000 entrées dans 279 salles, on est bien au-dessus des résultats américains qui avaient déçu. Le film se permet de doubler La chute du président qui occupe une 6e place honorable, puisque le 3e épisode de la trilogie a été accueilli par 188 000 spectateurs dans 239 salles.

Déception nationale pour Une fille facile, énième échec pour la réalisatrice Rebecca Zlotowski qui n’est pas parvenue à capitaliser sur les bonnes critiques glanées par son film lumineux depuis la Quinzaine : 45 000 entrées dans 145 cinémas, c’est insuffisant. Très. Il en va de même pour le sur-vendu Frankie, avec Isabelle Huppert qui réitère le flop de Greta : 40 000 entrées dans 195 salles, l’échec est sérieux, car la promo avait été appuyée.

Une fille facile, affiche
Crédits : Ad Vitam

Les critiques des films du 28 août 2019

Plus attendu, le petit score de Vif-argent hisse cette production indépendante en 24e position, avec seulement 8 672 amateurs de cinéma exigeant dans 52 salles.

Du côté des continuations, Quentin Tarantino est royal (380 000 entrées en 3e semaine) avec plus de 2 millions de fans, Le Roi Lion domine la savane avec 270 000 félins pour sa 7e semaine. Comme des bêtes 2 se maintient particulièrement bien (-17%) et se situe à 2 millions de spectateurs, ce qui permet à Universal d’évincer Warner de la deuxième place des distributeurs annuels derrière Disney.

C’est quoi cette mamie ?! est millionnaire (131 000 entrées en 4e semaine), Roubaix, une lumière a gagné 90 écrans pour sa deuxième semaine, ce qui permet au film d’Arnaud Desplechin de fléchir seulement de 18% et de dépasser les 200 000 tickets en quinze jours.

Good boys est mort (-51% en 2e semaine, total de 114 000 garnements), Late Night rumine (100 000 en 15 jours), Les baronnes est au bout du rouleau (-57%, en 2e semaine, 74 000 entrées).

Pour finir sur une bonne note, l’art et essai a encore de beaux jours : Give me liberty perd 5% de ses suffrages en 6e semaine, et dépasse les 50 000 curieux.

bande-annonce Give me liberty
Copyright Wild Bunch Distribution