Note des lecteurs

Box-office France Semaine du 21 août 2019

La lente agonie du cinéma, hors blockbusters, se poursuit. Les vacanciers continuent de se focaliser sur les titres porteurs :

  • Tarantino et son Once Upon a time… in Hollywood caracole en tête avec 536 000 cascadeurs et un total épatant de 1 668 000 fans.
  • Le Roi Lion ne veut rien lâcher et, toujours deuxième en 6e semaine, dépasse les 9 millions de lionceaux déchaînés.
  • Hobbs & Shaw fait une embardée au-dessus des 2 millions en 3e semaine.
  • Comme des bêtes 2 s’apprête à dépasser la barre symbolique des deux millions pour sa 5e semaine.
  • Toy Story 4 se joue, en 9e semaine, des Playmobil qui lui n’en est qu’à sa 3e semaine d’activité (56 000 contre 44 000).
Bandeau de Thalasso de Guillaume Nicloux
Illustration : Virginie Andrieu – The Alamo / Copyrights : Les films du Worso, Wild Bunch Distribution
Ma famille et le loup, affiche du film
Photo de Vinciane Pierart

Tout cela laisse peu de place pour les nouveautés qui sont à la peine. Première entrée du classement, Scary Stories ne réitère pas le succès américain (126 000 entrées dans 261 salles). Roubaix, une lumière, peut lui s’enorgueillir d’une meilleure moyenne (114 000/199/577). Good boys est une mauvaise blague pour le public français (76 000 entrées dans 204 cinémas). Late night ne bénéficie d’aucune notoriété (64 000 entrées sur 232 écrans). Enfin, Les baronnes trébuche en 12e place, avec 52 000 entrées dans 189 cinémas, quand le truculent Thalasso se contente de miettes : 36 000 lecteurs de Houellebecq dans 120 cinémas.

Le désastre de la semaine revient à Ma famille et le loup, proposé dans 302 cinémas par Apollo Films ; il doit se contenter de l’une des pires moyennes annuelles pour une nouveauté : moyenne de 96, puisqu’il n’a pas dépassé les 29 000 entrées. Un accident quasi industriel à cette échelle, puisque faute de réelle notoriété.

Bref, la période aoûtienne n’est pas bonne pour le cinéma. La concentration de films qui vise plus ou moins le même public a été contre-productive, et on se lamente de voir un top 40 ou 17 films se situent sous la barre des 10 000 entrées !

Yuli, d'Icíar Bollaín
Yuli © photo : Denise Guerra

Quelques bons points toutefois : C’est quoi cette Mamie ? ! connaît la baisse la plus faible du top 10 (-44%) et flirte avec le million ; Parasite contamine encore 40 000 spectateurs en 12e semaine, avec 1 566 000 spectateurs. Le Bong Joon-ho est le plus stable de tous les films du classement (-23%). Comme quoi, cela a du bon de ne pas être un direct-to-Netflix ! Yuli (ARP Sélection) dépasse les 100 000 entrées en 6e semaine (-31%). En fin de course, ce biopic art et essai devrait faire mieux que Le gangster, le flic & l’assassin (-64%, total de 76 000) et Je promets d’être sage (-68%, total de 77 000). Ces deux films-là s’écroulent littéralement lors de leur deuxième semaine. Yuli rejoint donc le succès sur la durée de So long, my son (142 000 entrées en 8 semaines), l’autre belle surprise art et essai de l’été. A titre de comparaison, Mon frère perd 80% de sa fréquentation en 4e semaine, avec 2 688 entrées et un total décevant de 98 000 entrées.

Mon frère de Julien Abraham
Mon frère – Copyrights : Ex Nihilo – Diversity Films – Artside – Nenso Prod – Agat Films & Cie – Mrs Frank 2019