Note des lecteurs

Le box-office français était d’une médiocrité affligeante en cette semaine du 12 juin. Un symbole de la morosité ambiante, le décès instantané de MIB International, reboot au goût douloureux d’accident industriel.

Affiche américaine du film MIB International
Copyrights : Sony Pictures

Avec le bide sanglant de Men in Black International en France, le fléau se poursuit pour Sony qui a ouvert sa production pour jeunes trentenaires à 30M$ aux USA, dans une combinaison supérieure à 4 220 écrans.

Le studio embarrassé par le produit périmé, avait engagé une lourde promotion et pas moins de 727 cinémas sur notre territoire, mais rien n’y a fait. Le reboot qui féminise les “hommes” en noir, est une catastrophe avec 336 000 paires de lunettes teintées. La production avait été houleuse, la sortie est carrément compliquée. Quant à l’avenir de la franchise, lui, il est enterré.

Pour Chris Hemsworth hors de sa carapace super-héroïque, c’est un échec de plus, après ses mésaventures dans Au cœur de l’océan, S.O.S Fantômes, Horse Soldiers ou Sale temps à l’hôtel El Royale.

Pour ceux qui ont oublié les scores des premiers MIB, en première semaine, on rappellera les 1.6 millions de spectateurs pour le premier en 1997, les 2.1 millions de fans, réunis lors de la sortie du second, en 2002, et les 800 000 tickets pour l’aventure du dernier volet de la trilogie initiale, proposé sur le tard, en 2012.

French poster Godzilla King of the monsters
Copyrights : Warner Bros Entertainment. All Rights Reserved.

Le blockbuster rejoint Godzilla 2 (Warner) au rang des fours de ce début d’été (594 000 entrées en 3 semaines !). X-Men : Dark Phoenix, annihilé aux USA (50M$ en 10 jours), s’en sort un peu mieux avec 958 000 mutants en 15 jours, dont seulement 268 000 en deuxième semaine.

A part Parasite qui se maintient bien (608 000 entrées en 15 jours dans 258 salles, et toujours dans le top 3), et le biopic Rocketman (600 000 en 3 semaines), on reste peu impressionné par les chiffres des sorties de ces trois dernières semaines.

Distribution : The Jokers, The Bookmakers Copyrights : CJ ENM Corporation E&A All Rights Reserved

Roxane patine un peu avec 138 000 spectateurs répartis essentiellement en province, dans 254 salles, mais ce n’est rien à côté de Greta de Neil Jordan, qui fait curieusement bien pire avec une promo plus dense et la présence charismatique d’Isabelle Huppert (77 000/233). Cette dernière, chez Benoît Jacquot, dans Eva, avait réussi a glané 87 000 fidèles sur sa première semaine, en 2018. Le film avait été considéré comme un désaveu cinglant au box-office. Que dire donc de Greta qui a bénéficié d’une sortie plus conséquente ?

En bas de classement, Zombi Child dérouille, avec 16 000 entrées pour Bertrand Bonnello, dans 83 cinémas. La messe est dite.

Zombi Child, affiche du film de Bertrand Bonello
Copyrights : Playtime, Ad Vitam, Arte Cinéma