Note des lecteurs

Film devenu rare, éminemment culte, Schlock de John Landis a été peu vu. Réalisé en 1973, ce premier électron libre du réalisateur des Blues brothers, du Loup Garou de Londres, Un fauteuil pour deux, ou encore du clip Thriller de Michael Jackson, était sorti de façon confidentielle en France.

L’étrangeté de Schlock va vous faire comprendre ce qui signifie « going bananas » en anglais (devenir dingue), avec son singe ultra bis sortant de son trou pour revisiter bien des mythes.

La créature surréaliste revient enfin hanter nos écrans le 3 juillet, grâce à une sortie vidéo, DVD et blu-ray, chez l’éditeur Carlotta.

Le master a été restauré, et l’on pourra jouir d’une 4K approuvée par l’auteur en personne. Près d’une heure de bonus, hors commentaires audio, illustrent l’événement.

Pour en savoir plus sur Landis, on vous renvoie à l’interview que le cinéaste a accordé à SoFilm, à l’occasion de la rétrospective estivale de l’Américain qui a redéfini l’humour yankee dans les années 70 et 80.

SCHLOCK © 1973 GAZOTSKIE FILMS, INC. Tous droits réservés.